survival_20cover

Survival, sorti en 1979 sous une pochette très world, est le dernier album de Bob Marley & The Wailers pour la décennie 70, et l'avant-dernier album du groupe (Marley décèdera de cancer en 1981, son dernier album studio, Uprising, date de 1980). L'album, généralement moins connu que Exodus (son meilleur album, de 1977) ou Catch A Fire (1973), n'en demeure pas moins exceptionnel, c'est mon quatrième préféré de Marley, et il offre quelques chansons vraiment immenses. C'est de loin l'album le plus engagé, politiquement parlant, de Marley. En effet, Survival (titre éloquent) est un album tourné vers l'Afrique, où Marley a pu se rendre (en Ethiopie, pays de l'idole des rastamen, Hailé Célassié) en 1978, grâce à un de ses amis devenu entraîneur  de l'équipe de football éthiopienne, Alan Cole.

49947

Totalement bouleversé par ce voyage (il y verra la misère, la famine, les conditions de vie tellement difficile qu'à côté, la Jamaïque semble être un pur Eden), Marley envisage donc de faire un album orienté pour l'Afrique (d'où la pochette montrant les drapeaux des pays du continent, parmi eux l'Ethiopie, mais aussi le Maroc, la Tunisie, l'Egypte...en tout, 49 pays, 49 drapeaux), un album qui s'appellerait Black Survival. Mais il virera le premier mot du titre, ayant peur de sectariser l'album et de se faire mal comprendre (Black survival : "survie noire"). Il conserve juste Survival ("survie"), titre plus fort et simple, universel. L'album offre de vraies merveilles : Ride Natty Ride, Survival, Zimbabwe, So Much Trouble In The World, Africa Unite, Babylon System...en fait, tout. En 38 minutes, Survival s'impose comme le dernier grand chef d'oeuvre absolu de Marley (Uprising, le suivant, sera excellent, mais d'un niveau inférieur tout de même).

a7o0dvsv

Censuré (officieusement) en Afrique du Sud, l'album verra sa chanson Zimbabwe devenir l'hymne des rebelles de Rhodésie du Sud (colonie britannique qui, après son indépendance, est devenu le Zimbabwe), et le pays accueillera les Wailers au cours de leur cérémonie d'indépendance, pour un concert (18 et 19 avril 1980). En parlant de concerts, Survival verra naître la plus longue tournée du groupe, qui ira en Océanie, au Japon, mais, chose alors inédite pour le groupe, aucun concert en Europe. Considéré comme le plus abouti de Marley (pour ma part, je pense que c'est Exodus, mais Survival reste quand même ce qu'il est, un monument), ce disque est une vraie réussite, à tous les niveaux.

FACE A

So Much Trouble In The World

Zimbabwe

Top Rankin

Babylon System

Survival

FACE B

Africa Unite

One Drop

Ride Natty Ride

Ambush In The Night

Wake Up And Live