queen_the_works

11ème album studio de Queen (et 12ème album tout court), The Works est sorti en 1984, année hautement commerciale (et moyenne - pléonasme) pour le rock. C'est un des albums les plus vendus de Queen, celui qui possède le plus de singles à succès (4 sur 9 chansons, plus deux autres chansons moins cartonneuses, mais tout de même connues : Is This The World We Created et Tear It Up). C'est aussi un des disques les plus courts du groupe (37 minutes), et un des moins intéressants. Sans être aussi catastrophique que Flash Gordon (que je surnommais Flash Gordaube autrefois) et Hot Space, The Works est, et dans un sens c'est pire que nul, insignifiant. Malgré les singles à succès que je vais citer tout de suite, comme ça on en sera débarrassé : I Want To Break Free (clip hilarant, mais chansons pompeuse et énervante au bout de la seconde écoute) ; It's A Hard Life (mielleux) ; Radio Ga Ga (chanson critiquant la radio, qui devait s'appeler Radio Caca, mais Roger Taylor - batteur et auteur de la chanson - a changé le terme en gaga, pour que ça soit plus compréhensible, gaga étant plus ou moins universel), qui ne sera pas N°1 des charts à cause du Relax de Frankie Goes To Hollywood (oui, 1984 est vraiment une année difficile) ; et Hammer To Fall, sans doute le meilleur titre de l'album, une chanson hard-rock bien furax mais pas grandiose non plus. Mais quel riff, en revanche !

queen_break_free_video_1984

Tear It Up est une chanson rythmée, furieuse, hard et efficace (en concert, surtout), mais sans grosse surprise, et Is This The World We Created est une chanson mielleuse mélodiquement proche des arpèges de Love Of My Life, mais avec des paroles du style tous ensembleu-tous ensembleu ouais, on vaaa sauver le mooooondeuuuu. Un an plus tard, le Live Aid de Bob Geldof (auquel Queen participera, natürlich) créera l'évênement, et on a l'impression que Is This The World We Created en est l'hymne prémonitoire. Mouais. Le reste de l'album (Man On The Prowl, Keep Passing The Open Windows) est à l'image de l'album, insignifiant, mais la première écoute, à la rigueur, peut être agréable. On s'en lasse très vite.

Queen_1984

1984, année de sortie de la version modernisée, colorisée et mise en musique par Giorgio Moroder du Metropolis de Fritz Lang (auquel Radio Ga Ga, dans son clip, rend hommage et sert la promotion). Cette ressortie colorisée et modernisée est un des pires affronts au cinéma ; vous êtes en train de vous demander pourquoi je parle de ça, hein ? En fait, seul le clip de Radio Ga Ga est à rapprocher de cette version calamiteuse de Metropolis. 1984, année de sortie de l'album et de cette ressortie, est l'année où, musicalement parlant, rien ne va plus pour le rock, et niveau cinéma, pas grand chose de bien à se coller sous les dents non plus. Alors quand une des pires chansons d'un des pires albums de Queen fait la promotion d'une calamité telle que la colorisation de Metropolis, comment s'étonner que le rock allait si mal ?

FACE A

Radio Ga Ga

Tear It Up

It's A Hard Life

Man On The Prowl

FACE B

Machines (Or "Back To Humans")

I Want To Break Free

Keep Passing The Open Windows

Hammer To Fall

Is This The World We Created