0072064246172_500X500

Parlez d'un disque qui a crée la polémique et, surtout, déçu son monde ! Il faut dire que les Guns'n'Roses ont fait fort. Dans les deux sens du terme. D'abord, après un premier album long-format absolument quintessentiel en 1987 (Appetite For Destruction), ils attendront quatre ans, quatre longues années, avant de refaire un album. Et ça sera un doublé, les deux volumes de Use Your Illusion, en 1991, 30 chansons en tout, 2h30 minutes de musique, une oeuvre colossale, pas parfaite (des chansons moyennes ou même mauvaises, une trop longue durée...quand on les écoute trop souvent, ça use !), mais comptant aisément parmi les plus cultes, mythiques de la musique rock de ces 30 dernières années. Puis, après ces deux albums sortis le même jour ou presque, et ayant littéralement explosé les ventes (en une année 1991 franchement pas piquée des vers, entre Metallica, Nirvana, R.E.M. ou Pearl Jam), le groupe s'effondre. Izzy Stradlin', un de leurs deux guitaristes (l'autre, c'est Saul 'Slash' Hudson), s'en va, et sera remplacé par un certain Gilby Clarke. Et il faudra attendre trois putain de longues années pour que le groupe refasse un disque, ce disque que j'aborde ici en seconde chronique (remplaçant une ancienne chronique qui était nettement moins gentille que celle-ci, d'ailleurs), un album qui, comme je l'ai dit en introduction, décevra pas mal de monde : "The Spaghetti Incident ?". Les guillemets et le point d'interrogation font partie intégrante du titre de l'album, un titre chelou ('l'incident du spaghetti ?') en allusion à un fait survenu entre deux membres du groupe qui se seraient 'battus' à grands coups de pâtes sur la gueule, une private joke en guise de titre d'album... La pochette est d'un goût douteux, des spaghetti à la sauce tomate (je ne dis pas 'bolognaise', car on ne voit pas de viande hâchée) en gros plan, sur tout le cadre. Les petites inscriptions bizarres (moitié lettres, moitiés carrés) en bas de pochette, voir ci-dessus, semblent être une erreur d'impression, mais veulent en fait dire quelque chose : fuck 'em all, dans le langage codifié du fameux serial-killer jamais attrapé, le Tueur du Zodiaque.

Argentina_93_2

Sinon, l'album est le plus court du groupe (je ne compte pas leur EP de 1986, qui, sinon, est évidemment le plus court, mais juste les albums long-format), vu qu'il dure dans les 46 minutes. Avant cela, le plus court album du groupe (Appetite For Destruction) faisait 53 minutes tout de même, et on dépasse allègrement les 70 minutes pour les deux Use Your Illusion et pour le très tardif Chinese Democracy. 46 minutes pour 12 titres, même si, en fait, il y en à 13 (le dernier n'est pas officiellement crédité, et se trouve en bout de piste du dernier titre ; sur certaines éditions, il est sur une piste audio séparée, mais toujours pas officiellement crédité). Ce treizième titre est une  reprise d'un morceau du nom de Look At Your Game Girl, morceau controversé, vu qu'il est signé d'un certain Charles Manson. Oui, LE Manson. Et il l'a composé qlors qu'il était déjà en taule (il a d'ailleurs fait un album entier ou deux en taule) ! Ce morceau est, sur l'album des Guns, interprété par W. Axl Rose seul, avec un accompagnateur (Carlos Booy) à la guitare acoustique. Aucun des autres membres du groupe ne voulait : a) jouer sur cette  reprise, et b) la voir apparaître sur l'album. Axl lui-même avouera, par la suite, regretter de l'avoir placée sur l'album, n'ayant pas envie qu'on associe les Guns'n'Roses à Manson, et dira vouloir la retirer de futures rééditions. Mais à l'heure actuelle, on trouve toujours ce titre sur "The Spaghetti Incident ?", placé à la fin de I Don't Care About You, reprise d'un morceau de Fear. Encore une reprise ? Ah, mais c'est que vous ne savez pas encore, sans doute (peu probable, ceci dit, vu que cet album est connu et qu'il commence à dater, 20 ans déjà, le 23 novembre prochain), ce qu'est ce disque ? Bah oui, c'est un album de reprises, entièrement constitué de reprises. C'est en grande partie pour ça que l'album sera critiqué à sa sortie, on reprochera au groupe d'avoir attendu 3 ans pour seulement livrer un court disque de reprises, sans aucun morceau original, sans aucun titre écrit par le groupe. Il faudra attendre 2008 pour que le groupe (et à ce moment-là, le groupe, c'est W. Axl Rose et plein de nouveaux musiciens, vu que les autres Guns originaux partiront tous dans l'intervalle 1993/2008...) refasse un disque d'inédits, le fameux Chinese Democracy qui, entre 1994 et 2008, jouera au jeu du je sors/ah non, je sors pas/Je sors/Ah non, je sors pas, au grand dam des fans. L'attente valait le coup, mais on n'est pas là pour parler de Chinese Democracy, mais de "The Spaghetti Incident ?".

Guns+N+Roses+-+Spaghetti+Incident+_+-+POSTER-488592

Pourtant, ce disque de reprises, certes sans originalité, est bien troussé. Certaines des chansons reprises sont connues (Since I Don't Have You, chanson des Syliners datant de 1958 ; New Rose des Damned, un des premiers, si ce n'est le premier, groupe punk britannique de la grande époque du punk-rock ; Raw Power des Stooges ; Hair Of The Dog de Nazareth ; You Can't Put Your Arms Around A Memory de Johnny Thunders, ex des New York Dolls dont le look et le style ont fortement influencé les Guns (et avant eux, Hanoï Rocks), et dont une chanson, Human Being, est aussi reprise ici...), d'autres moins (Black Leather des Sex Pistols d'après le départ de Johnny Rotten, I Don't Care About You de Fear...). Pas mal sont franchement réussies : New Rose envoie le bois sévère (et est chantée par le bassiste Duff McKagan, élément punk du groupe), Buick Mackane de T-Rex, couplé avec le Big Dumb Sex de Soundgarden (curieux mélange !), est sympathique, Ain't It Fun des Dead Boys de Stiv Bators (mythique groupe punk ricain), interprété en duo avec Michael Monroe des Hanoï Rocks, est grandiose, Hair Of The Dog est efficace, You Can't Put Your Arms Around A Memory, chanté par McKagan (qui joue, aussi, de tout sur le titre, même de la batterie !), est touchante, I Don't Care About You et son refrain ravageur (I don't care about you ! FUCK YOU !!) est très efficace, idem pour Down On The Farm (reprise des U.K. Subs) et Human Being des New York Dolls. Le reste est moins marquant (le court Attitude des Misfits, Raw Power des Stooges, Black Leather des Sex Pistols de Steve Jones, Since I Don't Have You qui est bien foutue mais semble intruse, ici, trop différente du reste de l'album par son style), mais si on excepte la reprise du Look At Your Game Girl de Manson, rien n'est à jeter. Et encore, la reprise de Manson n'est à jeter que parce qu'il s'agit de Charles Manson, et que, sincèrement, ce connard ne mérite pas qu'on parle de lui, encore moins qu'on s'intéresse à ces chansons. Dans l'ensemble, sinon, "The Spaghetti Incident ?" est un disque frustrant, parce qu'on aurait vraiment aimé des chansons inédites du groupe plutôt qu'un disque de reprises, excercice toujours délicat et considéré comme fainéant par certains (David Bowie, John Lennon, pour ne citer qu'eux, ont eux aussi essuyé de virulentes critiques après la sortie de leurs albums de reprises, Pin Ups pour l'un, Rock'n'Roll pour l'autre). Ils auraient pu au moins essayer de placer deux ou trois nouvelles chansons parmi les reprises. Mais non, que des reprises. Des reprises bien torchées, bien produites, certes, mais quand même, ce disque, qui mérite cependant mieux que sa réputation merdeuse, est tout de même frustrant pour ça. Un an plus tard, le groupe fera parler une toute dernière fois de lui par le biais d'une chanson pour Entretien Avec Un Vampire de Neil Jordan, et que cette chanson aussi sera une reprise (Sympathy For The Devil des Stones). Il faudra ensuite attendre 14 longues années avant d'enfin tenir en main le fameux Chinese Democracy qu'Axl Rose ne cessera, durant tout ce temps, d'annoncer, puis de repousser...

Since I Don't Have You

New Rose

Down On The Farm

Human Being

Raw Power

Ain't It Fun

Buick Mackane/Big Dumb Sex

Hair Of The Dog

Attitude

Black Leather

You Can't Put Your Arms Around A Memory

I Don't Care About You

Look At Your Game Girl (morceau caché)