6081f43f4eebcd86408fbef8320805d1

Catch A Fire n'est pas le premier album de Bob Marley & The Wailers, mais c'est, en tout cas, leur premier à connaître une grande destinée, et c'est, aussi, un de leurs deux ou trois meilleurs albums avec Exodus et Survival (et Natty Dread, tant qu'à faire). Sorti, en vinyle, sous une pochette en forme de zippo (pratique pour allumer son tarpé en écoutant la musique du groupe...), Catch A Fire a depuis été réédité sous une pochette assez cool (ci-dessus), montrant Bob Marley en train de savourer un cigare jamaïcain made in belle herbe bien fraîche. Kaya power, man, yeah, Jah Rastafari.

Bob_Marley_Peter_Tosh

En neuf chansons, dont pas mal de splendeurs (je retire, personnellement, Baby We've Got A Date (Rock It Baby) que je trouve bien, mais accessoire par rapport aux autres), Catch A Fire offre du feu qui, justement, prend bien, très bien, même : En dehors du tube Stir It Up (premier gros classique de Marley et de son groupe, qui contenait alors encore Peter Tosh à la guitare, piano et chant - Tosh partira en 1974, si je ne m'abuse, il ne jouera plus que sur Burnin', l'album suivant, aussi de 1973), on y trouve Concrete Jungle, 400 Years (interprétée par Tosh), Slave Driver, Midnight Ravers (cavalcade reggae de 5 minutes) ou No More Trouble. Les chansons parlent de liberté, de la Jamaïque, de rebellion, de Jah, de spiritualité. Elles touchent tout un pays. Bientôt, avec l'aide de tubes tels que Get Up Stand Up (album Burnin') ou No Woman No Cry (Natty Dread), elles toucheront toute une planète.

bob_marley_catch_a_fire_403015

Si Tosh partira par la suite, d'autres musiciens des Wailers, comme Carlton Barrett (batteur) et son frangin Aston "Family Man" (basse) resteront avec Marley jusqu'à la fin. Sinon, Bunny Livingston joue sur l'album (congas, bongos) et Marley, en plus du chant, tient la guitare acoustique. Catch A Fire reste assurément un disque crucial ; vital, tout comme Exodus, avec qui il tient le haut du classement en ex-aequo (juste que je préfère Exodus, de peu, mais je le préfère tout de même). Un album fondamental, que même les anti-reggae (quelque part, j'en suis un, car de reggae, je n'aime que Marley et le premier album reggae de Gainsbourg) apprécieront.

FACE A

Concrete Jungle

Slave Driver

400 Years

Stop That Train

Baby We've Got A Date (Rock It Baby)

FACE B

Stir It Up

Kinky Reggae

No More Trouble

Midnight Ravers