rock_and_roll_over

Après une série d'albums aussi monumentaux que possible (de leur premier éponyme de 1974 à Destroyer de 1976, rien à jeter), Kiss, en 1976, quelques mois après Destroyer, publient leur sixième album (et cinquième album studio), Rock'n'Roll Over. Pochette colorée et amusante qui fait que, dans n'importe quel sens, on peut y voir quelque chose (comme le feront les Red Hot Chili Peppers en 1991 avec Blood Sugar Sex Magik), y lire le titre de l'album et le nom du groupe. Mais, musicalement, ce disque encore une fois très court (33 minutes) va beaucoup moins loin que la pochette. Rock'n'Roll Over mérite bien son nom, c'est plus du rock'n'roll heavy que du vrai hard à la sauce Kiss, que l'on entend là.

6c987_KISS_1976_American_Bicentennial

Premier album immédiatement certifié disque de platine (et même double-platine) pour Kiss, Rock'n'Roll Over, pourtant, ne paie pas vraiment de mine. Aucune chanson ne semble du niveau de celles de Dressed To Kill, Destroyer ou Hotter Than Hell. On a bien quelques déflagrations assez sympathiques (Love 'Em And Leave 'Em, Mr Speed, I Want You), mais dans l'ensemble, ce disque passe comme une lettre à la Poste, sans que rien n'en ressorte vraiment. Contrairement au disque suivant, Love Gun (1977), qui lui sera supérieur en tous points. Après, ce n'est pas du côté de la production (signée Eddie Kramer, pas un manchot : Hendrix, Led Zeppelin...) ni de l'interprétation (le groupe est en forme) qu'il faut chercher les défauts, mais du côte des morceaux eux-mêmes. Pas vraiment de titres du niveau de Rock'n'Roll All Nite ou de Strutter ici. Rock'n'Roll Over a sûrement des fans chez les amateurs de Kiss, mais je ne peux m'empêcher d'être très déçu à chaque fois que je l'écoute.

Kiss_1976_1

Malgré cela, je ne classe pas non plus l'album en ratages, car, il faut être honnête, ce n'en est pas vraiment un. Album mineur malgré son succès, Rock'n'Roll Over reste infiniment plus appréciable et réussi que, par exemple, Dynasty (1979) ou Hot In The Shade (1989). Si vous aimez Kiss, si vous en êtes fan, sans doute apprécierez-vous ce disque si vous le prenez pour ce qu'il est : un disque de hard-rock teinte de rock'n'roll. Si vous en attendez des morceaux-chocs et un album du niveau des précédents crus du groupe, vous serez, en revanche, déçus. On notera, en revanche, et pour finir, que le groupe, après avoir enregistré Destroyer (album précédent) avec un producteur avide de sons puissants (Bob Ezrin) et un orchestre sur certains titres, est revenu, ici, à un son plus simple. C'est déjà ça. 

FACE A

I Want You

Take Me

Calling Dr Love

Ladies Room

Baby Driver

FACE B

Love 'Em And Leave 'Em

Mr Speed

See You In Dreams

Hard Luck Woman

Makin' Love