16 février 2010

"On The Level" - Status Quo

Huitième album de Status Quo, On The Level est sorti en 1975. Faisant suite au très fantastique Quo, l'album se paie le luxe d'une pochette encore plus ridicule que celle du précédent album. Ici, on voit les Quo (Rossi au premier plan, Lancaster à sa gauche, et Parfitt et Coghlan - ce dernier, barbu et torse-nu - à sa droite, au fond) posant dans un ascenseur très vraisemblablement en carton-pâte, moquette infâme, et tenues vestimentaires qui mériteraient d'envoyer le groupe en Sibérie, en bermudas et tongs pour la peine.... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 février 2010

Olivia Ruiz: la femme chocolat

Olivia Ruiz et son chocolat... Personnellement, je lui ferai bien goûter ma fabrication personnelle sortie tout droit de mon anus. Mon ex écoutait cette chanteuse.Je comprends mieux pourquoi je l'ai quittée maintenant... Eelsoliver
16 février 2010

"Head Games" - Foreigner

Troisième album de Foreigner, Head Games date de 1979. Belle pochette, n'est-ce pas ? Conçue par Sandi Young, cette pochette représente une jeune femme en train de pisser dans un urinoir, dans des toilettes pour hommes. Et elle semble assez emmerdée ; il y à de quoi : on trouve aussi une photo du groupe dans ces mêmes toilettes (en train de la regarder ?). Ne jamais pisser quand on n'est pas seul, ça coupe tout ! Bref, assez de rigolade là-dessus, surtout que si l'album est célèbre pour sa pochette, il serait dommage de le... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 11:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 février 2010

"Vladimir Illitch" - Michel Sardou

Encore un plaisir coupable, pour ma part, concernant Michel Sardou, et promis, ensuite, j'arrête. Portant le titre de Vladimir Illitch, mais aussi connu sous le titre de Sardou 1983, cet album court (35 minutes) date de 1983, justement, et sera un très grand succès à sa sortie. L'album est célèbre pour deux chansons : Vladimir Illitch, qui parle de Lénine et de la répression militaire en Tchécoslovaquie, après le Printemps de Prague en 1968 (entre autres). La chanson parle des dérives du communisme, devenu un vrai cauchemar en... [Lire la suite]