174439_1_f

Troisième album de Foreigner, Head Games date de 1979. Belle pochette, n'est-ce pas ? Conçue par Sandi Young, cette pochette représente une jeune femme en train de pisser dans un urinoir, dans des toilettes pour hommes. Et elle semble assez emmerdée ; il y à de quoi : on trouve aussi une photo du groupe dans ces mêmes toilettes (en train de la regarder ?). Ne jamais pisser quand on n'est pas seul, ça coupe tout ! Bref, assez de rigolade là-dessus, surtout que si l'album est célèbre pour sa pochette, il serait dommage de le célébrer uniquement pour ça. En effet, Head Games est une réussite de plus pour Foreigner, un disque contenant pas moins de deux hits pour le groupe (la chanson-titre et Dirty White Boy). Women aussi sera un classique, surtout en live (sur le Classic Hits Live, compilation live de 1993, une excellente version de...ces trois chansons, justement !).

foreigner_head_games81

Ce troisième Foreigner est le premier album du groupe avec le bassiste Rick Wills (qui a joué avec Roxy Music, les Small Faces, et par la suite avec Bad Company ; il restera avec Foreigner de 1979 à 1991), qui remplace définitivement Ed Gagliardi. C'est aussi le dernier album avec le guitariste/claviériste/saxophoniste Ian McDonald et le claviériste Al Greenwood. En effet, dès l'album suivant (4, de 1981), Foreigner passera à quatre membres. Dans un sens, c'est dommage, car McDonald et Greenwood sont loin, très loin d'être moyens. Mais la formation à quatre membres réussira à sortir un putain de monument (4, justement) et cartonnera totalement dans les charts avec du hard-FM de stade.

Foreigner2

Wills, Greenwood, Gramm, Jones, Elliott, McDonald

En attendant, en tant que dernier album de Foreigner en tant que groupe de six membres, Head Games offre de vraies réussites, comme Head Games, Dirty White Boy (limite punk), Rev On The Red Line ou Love On The Telephone. Un disque très rock, à la limite du hard-rock, pas vraiment commercial malgré un succès et des ventes considérables. Foreigner deviendra totalement commercial dès 1981, en fait, et la musique du groupe cessera d'être fantastique avec Agent Provocateur, en 1984 (les tubes That Was Yesterday et I Want To Know What Love Is, mais des chansons assez anodines aussi). Avec Head Games, c'est du bon, du très bon AOR (Adult Oriented Rock). Un classique. Et quels musiciens ! Et ce Lou Gramm est un redoutable chanteur, ne l'oublions pas...

FACE A

Dirty White Boy

Love On The Telephone

Women

I'll Get Even With You

Seventeen

FACE B

Head Games

The Modern Day

Blinded By Science

Do What You Like

Rev On The Red Line