motorheadbomber1

Troisième album de Motörhead et second produit par le grand Jimmy Miller, Bomber date de 1979. C'est le second volet d'une sorte de trilogie d'albums ayant permis au groupe de Lemmy Kilmister (basse, chant), 'Fast' Eddie Clarke (guitare) et Phil 'Filthy Animal' Taylor (batterie) de devenir ce qu'il est désormais : un monstre du hard rock. Cette trilogie démarre, la même année 1979, par Overkill (le meilleur disque du groupe), se poursuit donc par Bomber, et se finit en 1980 avec le superbe Ace Of Spades. Bomber, second volet, est le moins abouti de l'ensemble.

Motrhead

Soyons honnêtes, Bomber offre quelques chansons remarquables, notamment Bomber (inspirée d'un roman de guerre de Len Deighton), Stone Dead Forever ou Dead Men Tell No Tales. On y trouve même une vraie curiosité, Step Down, interprétée, chose rare, par 'Fast' Eddie Clarke, le guitariste (et cette chanson, sans être immense, n'en demeure pas moins très bonne et sympathique). Mais à côté de ces chansons efficaces (j'y rajoute Lawman, d'ailleurs) se trouvent aussi des chansons moins réussies, comme All The Aces, Talking Head ou Sharpshooter. L'album est bien produit, Lemmy chante toujours aussi efficacement de sa voix de gravier trempé dans de la laine de verre, sa basse est terrifiante, mais les chansons, souvent, paraissent de seconde main. Comme si le groupe avait tout donné pour Overkill (qui ne contient aucun titre moyen ou mauvais) et que ce second album, enregistré en août 1979 et sorti en octobre de la même année (Overkill est sorti en mars 1979), avait été enregistré par un groupe légèrement en baisse de créativité.

Motorhead2

Heureusement, cette baisse est légère, et temporaire. Dès 1980, pour leur album suivant, ils reviendront au top avec Ace Of Spades. Bomber est un disque correct, mais pas aussi grandiose qu'on le dit. Sorte de disque plus ou moins conceptuel sur la seconde guerre mondiale (toutes les chansons n'en parlent pas, mais on en trouve quand même, comme Bomber, justement), l'album ravira les fans du groupe, mais ce n'est franchement pas leur meilleur. Sans faire partie des pires, aussi ! Disons juste que ce disque est un petit peu décevant, et un peu beaucoup surestimé. 

FACE A

Dead Men Tell No Tales

Lawman

Sweet Revenge

Sharpshooter

Poison

FACE B

Stone Dead Forever

All The Aces

Step Down

Talking Head

Bomber