U14

The Joshua Tree, en 1987, a mis tout le monde d'accord, et en a surpris quelques uns. Comment U2 a-t-il réussi à sortir un album aussi gigantesque ? En poireautant pendant deux ans et demi, en faisant gaffe, en prenant son temps, tout simplement. Aussi, quand, un an après, en 1988, on a vu débouler un lourd double album (en vinyle, car tout tient sur un seul CD de 72 minutes) du nom de Rattle And Hum, on a sûrement dû se dire aïe, ils reviennent à peine un an plus tard, et c'est un double, autrement dit, ils n'ont pas mis beaucoup de temps pour sortir un successeur, plus long que lui de 20 minutes, à leur précédent (et parfait) album. Mais le cas de Rattle And Hum est à part. Souvent décrié (entre parenthèses, ma précédente chronique sur l'album le classait dans les ratages musicaux, ce n'est plus le cas, mais je précise quand même que c'est loin d'être un grand album et que je ne le réhabilite qu'à moitié), cet album est plusieurs choses en un : album studio, album live et musique de film. Oui, musique de film. En 1988, le réalisateur Phil Joanou réalise le film documentaire et musical (qui porte le même nom que l'album), film qui documente la tournée américaine du groupe (en pleine promotion de The Joshua Tree) ainsi que des passages plus intimes, comme une visite de la maison d'Elvis Presley, Graceland. Dans le film se trouvent des chansons absentes de l'album, et plusieurs des chansons studio de l'album s'y trouvent en versions démo ou alternatives. Un mot sur la pochette de l'album : elle est sublime. 

U15

Le film, qui dure dans les 100 minutes, sera un retentissant bide commercial et artistique (il n'est cependant pas foiré, mais sera vraiment mal accueilli), et l'album, qui se vendra mieux (le film ayant été retiré de l'affiche au bout de même pas deux semaines aux USA), ne sera cependant pas beaucoup mieux accueilli. Long de 72 minutes, offrant 17 titres, il est à la fois live et studio. Les prises live (6 titres, plus un snippet du Star-Spangled Banner version Hendrix) sont globalement excellentes. Bullet The Blue Sky est surmultiplié par rapport à sa déjà très rock version studio ; I Still Haven't Found What I'm Looking For, agrémentée de choeurs gospel (les New Voices Of Freedom), est touchante ; Pride (In The Name Of Love) est meilleure dans sa version studio, mais pas honteuse ; Silver And Gold, un inédit, est excellentissime ; et on a deux reprises : All Along The Watchtower de Dylan (qui, dans la partie studio de l'album, participe, j'y reviens plus bas), correcte mais sans plus, et Helter Skelter des Beatles (que Bono annonce comme étant une chanson que Charles Manson a volée aux Beatles, et que nous lui volons à notre tour), placée en intro, assez efficace mais à des années-lumière de la fureur de la version originale. Le bilan de cette partie live, disséminée sur l'ensemble du double album (s'il avait fallu faire un disque live et un disque studio, le disque live n'aurait duré que 30 petites minutes, ce qui aurait fait assez déséquilibré par rapport aux enregistrements studio), est donc globalement positif. Notons tout de même que U2 n'a jamais sorti de live de longue durée (double live, donc), enfin, officiellement : Under A Blood Red Sky ne dure que 34 minutes, ici on a qu'une demi-heure...Il y à bien un Live In Paris 1987 mais il n'est pas officiellement sorti séparément du coffret anniversaire de The Joshua Tree

U16

Un des labels du double vinyle (la face A), les trois autres sont évidemment ornés de photos individuelles des trois autres membres

Le reste de Rattle And Hum est donc studio. Et bien qu'on y trouve de très bonnes choses (dont des hits), c'est quand même là que le bât blesse un peu. Parlons tout de suite de ce qui ne va pas : God Part II, sorte de nouvelle version du God de Lennon, qui ne s'imposait absolument pas, et fait limite pitié surtout si on la compare avec l'original. Desire, sortie en single et présente sur les best-ofs, est un rock assez trépidant, presque rockabilly, mais assez énervant à la longue, heureusement que le morceau est court. Freedom For My People est un morceau de 38 secondes interprété par Sterling Magee et Adam Gussow, pas par le groupe, et seule sa courte durée m'empêche de dire qu'il n'a rien à foutre là : si on le retire, on ne perd pas grand chose en durée, et son écoute passe tellement vite...mais c'est quand même une sorte d'intrus. Enfin, Love Rescue Me, écrite par Bob Dylan et Bono et interprétée par le groupe et Dylan (un Dylan qui, à l'époque, Travelling Wilburys excepté, va mal, il fait de la merde), n'est vraiment pas du grand art. Mais le reste est vraiment bien : When Love Comes To Town (sorti en single) interprété avec fougue et en duo avec le grand B.B. King est géniale ; Angel Of Harlem, sorti en single aussi, est une belle chanson ; Hawkmoon 269 et Heartland sont deux petites merveilles méconnues ; Van Diemen's Land est une splendeur acoustique interprétée par The Edge (qui l'a écrite) et il chante très bien ; et enfin, le final, All I Want Is You, s'impose comme étant une des plus grandes chansons du groupe (et elle sortira en single aussi). Au final, le bilan de cette incursion de la bande à Bono dans la musique américaine populaire (folk, blues, gospel, country, americana), à la fois live et studio, est donc un peu inégal, mais pas aussi épouvantable qu'on pourrait le penser (et que je le pensais autrefois). C'est certes en partie un faux-pas, un disque trop long et franchement prétentieux par moments, mais c'est aussi une bande-originale de film documentaire (et c'est dans cette catégorie de 'musiques de films' que je le classe désormais) et il est donc difficilement dissociable de son accompagnement visuel. J'aime plutôt bien ce Rattle And Hum malgré tout, ce n'est pas parfait, mais on y trouve de très très bons moments. Cependant, comparé au précédent album, et au suivant, c'est vrai que ce n'est pas le même niveau. Un petit faux-pas ; ils y ont droit, après tout, et ils feront pire, mais alors bien pire, par la suite. 

FACE A

Helter Skelter

Van Diemen's Land

Desire

Hawkmoon 269

FACE B

All Along The Watchtower

I Still Haven't Found What I'm Looking For

Freedom For My People

Silver And Gold

Pride (In The Name Of Love)

FACE C

Angel Of Harlem

Love Rescue Me

When Love Comes To Town

Heartland

FACE D

God Part II

Star Spangled Banner

Bullet The Blue Sky

All I Want Is You