20080212024336

Santana est le premier album du groupe de rock latino Santana, et date de 1969. Paru après la performance incroyable (une des meilleures du festival) du groupe à Woodstock, l'album offre des morceaux de choix interprétés par des musiciens aussi jeunes que talentueux. Avant de décrire l'album lui-même, je me dois de vous parler brièvement de la pochette, sans doute une des plus originales de l'histoire du rock. OK, elle est en noir et blanc et montre un lion. Pas de quoi crier à l'originalité, vous me direz. Mais regardez bien le lion. Ses deux yeux sont en fait deux femmes. Un autre visage au-dessus de sa tête. Deux autres têtes s'embrassant également au-dessus de la crinière. Des jambes qui démarrent sous la gueule du félin. Ce dessin d'apparence banale est en fait un sublime trompe-l'oeil !

santana_carlos_photo_carlos_santana_62034891

Comme la musique, d'apparence simple, mais en fait assez recherchée. Et originale : Santana est le premier roupe à mélanger aussi carrément les sonorités latino (pas mal de musiciens sont hispaniques, notamment Carlos Santana, guitariste et leader), mais aussi jazzy, sur une musique rock. Rock latino. J'ai crée une catégorie de ce blog uniquement pour Santana, vous dire donc si j'aime ce groupe, et si sa musique est à part (surtout pour l'époque) ! Sur ce premier album éponyme dont le succès sera monumental, on trouve des classiques : Evil Ways sortira en single et cartonnera ; Soul Sacrifice (6 minutes) est un instrumental de furie qui, à Woodstock, durait une dizaine de minutes d'intensité tribale ; Savor, Waiting et Jingo sont des merveilles latino endiablées... On n'oublie cependant pas le rock pur avec You Just Don't Care, à rapprocher du Hope You're Feeling Better et du Mother's Daughter de l'album suivant (Abraxas, 1970), très rock.

untitled

Musiciens de grand talent (inutile de dire à quel point Carlos Santana est un dieu de la gratte, tout le monde le sait ; Mike Shrieve est un batteur tuant malgré son jeune âge, les percussionnistes Mike Carabello et Jose 'Chepito' Areas sont excellents...), morceaux légendaires, bonne production (par Santana lui-même, aidé de Brent Dangerfield), Santana premier du nom n'est peut-être pas aussi grandiose que le disque suivant ou que Caravanserai ou Welcome, mais il n'en demeure pas moins un des meilleurs premiers albums de l'histoire. 37 minutes de pur bonheur.

FACE A

Waiting

Evil Ways

Shades Of Time

Savor

Jingo

FACE B

Persuasion

Treat

You Just Don't Care

Soul Sacrifice