00606949365226_S

Outlandos D'Amour est le premier album de The Police, trio punk ayant rapidement viré dans le rock teinté de reggae. Sorti en 1978 alors que la vague punk commençait sérieusement à battre de l'aile, l'album sera un immense succès et fera démarrer la carrière discographique de ce trio sur les chapeaux de roue. Le groupe est constitué du chanteur et basssiste Gordon Sumner, plus connu sous le nom de Sting ; du guitariste Andy Summers ; et du batteur Stewart Copeland. Le premier guitariste du groupe, alors que The Police était très punk dans l'âme et se produisait en clubs, s'appelait Henri Pandovani (un Corse), et a été remplacé par Summers avant même le premier album. Certains diront que c'est dommage, comme moi par exemple : avoir un album du groupe avec Pandovani aurait permis de juger de son style par rapport à celui (excellent, ceci dit) de Summers.

274122162_0794e99ef2

J'ai classé cet album en musique punk car il faut bien dire que malgré quelques chansons plus mainstream et/ou aventureuses (le popisant So Lonely, le très world Masoko Tanga), Outlandos D'Amour est clairement l'album punk du groupe. Le plus nerveux et speedé. Mais c'est du punk à écouter en famille, autrement dit, c'est pas virulent pour deux sous. D'ailleurs, le groupe, en pleine vague punk, ne sera pas le plus apprécié des punks : leur nom, provocateur, causera quelques ennuis ; et le fait que certains musiciens viennent du jazz, aussi. The Police est un groupe punk sans en être un. Leur look est assez punk, mais du punk classe quand même. De même, leur premier album est énergique, vif, mais d'un niveau tel qu'on se sent assez bête de le classer seulement dans le punk. C'est aussi reggae, rock, pop, rock'n'roll, ska...

sting2

L'album contient trois hits du groupe : Can't Stand Losing You, So Lonely et l'immense Roxanne. A noter, le rire de Sting en intro de Roxanne est à l'origine d'une anecdote sympa : il se serait assis sur le piano du studio alors que l'enregistrement avait commencé, et le léger bruit de piano qu'on entend est celui de son cul sur les touches, d'où le rire !... Limiter, ceci dit, cet album à ces trois chansons serait con : comment ne pas citer aussi Next To You, Masoko Tanga, Truth Hits Everybody ou Hole In My Life ? Ou le spoken word de Be My Girl - Sally ? L'album, en 38 minutes, aligne donc des classiques, même si tout n'est pas parfait (Peanuts ne me plaît pas, perso, et Born In The 50's est bien, mais pas génial). La voix haut-perchée de Sting (et sa basse ; quel bassiste, ce mec !) est parfaite, la guitare de Summers balance de ces notes, et on peut dire ce qu'on veut sur le groupe, mais leur batteur, Copeland, est bel et bien un des plus grands batteurs de l'histoire du rock. Et pour en revenir à l'album, c'est un des meilleurs premiers albums qui soient (et, donc, un très grand disque pour le groupe). Mais The Police fera encore mieux avec Reggatta De Blanc, leur album suivant (déjà abordé ici) !

FACE A

Next To You

So Lonely

Roxanne

Hole In My Life

Peanuts

FACE B

Can't Stand Losing You

Truth Hits Everybody

Born In The 50's

Be My Girl - Sally

Masoko Tanga