bring_l

Sorti en 1965, Bringing It All Back Home (renommé Subterranean Homesick Blues dans sa version sortie en Angleterre) est le cinquième album studio de Bob Dylan, et l'album qui marque un véritable tournant dans sa carrière. C'est le premier album du Barde à être électrique (même si la seconde face est acoustique). Si le tout-électrique viendra avec l'album suivant (aussi de 1965), ce premier volet de la trilogie du Thin Wild Mercury Sound (selon les propres termes de Dylan) sera cependant contesté par les premiers fans (au cours d'un concert mythique, Dylan sera traité de Judas par un fan de la première heure en colère, et, en guise de réponse, entamera une version très rock de Like A Rolling Stone). Tout en attirant de nouveaux fans, plus branchés rock et folk-rock. On ne peut pas plaire à tout le monde !

Dylan_Don_27t_Look_Back_725916

Bringing It All Back Home (titre éloquent qui est à mettre en rapport avec les troupes américaines au Vietnam, déjà un beau petit bordel) regorge de classiques absolus : Subterranean Homesick Blues et son clip mythique montrant Dylan, dans une rue glauque (avec Allen Ginsberg en arrière-plan), faisant tomber un à un des feuilles cartonnées avec les paroles de la chanson dessus ; Maggie's Farm ; Love Minus Zero/No Limit ; She Belongs To Me ; et le long et très réussi Bob Dylan's 115th Dream (allusion cocasse au Bob Dylan's Dream de The Freewheelin' Bob Dylan de 1963), qui commence par un moment anthologique, un fou rire pendant le début (I was ridin' on the Mayflower when I thought I spied some land), fou rire sans aucun doute signé Dylan, et très amusant, vraiment ! C'est bien qu'ils aient conservé ce petit délire (la chanson, en elle-même, est loin d'être plombante, vraiment cocasse) !  Toutes les chansons que je viens de citer sont sur la face A, qui est plugged.

dylan

La face B, qui est folk pur (unplugged, donc), ne contient que 4 titres, mais chacun de ces 4 titres est indémodable : Mr Tambourine Man, Gates Of Eden, It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding), It's All Over Now, Baby Blue. Compte tenu que la face B dure à peu près pareil que la A (l'album en lui-même fait 47 minutes), vous devinerez que ces chansons acoustiques sont longues ! Surtout It's Alright, Ma. Cette face acoustique ravira les premiers fans, et marque donc la dernière incursion dans la vraie folk music pour Dylan jusqu'à 1967 et John Wesley Harding (retour aux sources teinté de mysticisme). Quelques mois après ce disque hybride totalement réussi, Dylan sortira les 50 minutes de Highway 61 Revisited, qui se paiera le luxe, en plus d'être totalement électrique, d'être encore plus réussi et culte ! 

FACE A

Subterranean Homesick Blues

She Belongs To Me

Maggie's Farm

Love Minus Zero/No Limit

Outlaw Blues

On The Road Again

Bob Dylan's 115th Dream

FACE B

Mr Tambourine Man

Gates Of Eden

It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding)

It's All Over Now, Baby Blue