BBoom_Live_in_Argentina

B'Boom retrace la tournée qui eut lieu en Argentine du 6 au 16 octobre 1994... Les Sud-Américains furent les premiers à voir le nouveau collectif crimsonien. Nouveau collectif s'inspirant pas mal de Coleman. En effet, Crimso' va se scinder en deux parties, malheureusement cette idée prometteuse n'apportera rien de réellement concret et fait plus figure de projet "inabouti" que de projet abouti... B'Boom est un album double, les deux disques cumulés la durée est de 1 heure 43 minutes et 55 secondes...

kc3

Ce live ne s'adresse pas aux nostalgiques des périodes pré-Discipline, en effet de l'avant Discipline vous n'aurez que 3 morceaux. Lesquels sont Red, The Talking Drum et Larks' Tongues In Aspic pt II. Tout le reste provient de Discipline, Beat, Three Of A Perfect Pair et VroomB'Boom est le manifeste d'un king crimson intègre en live qui n'hésite pas à tenter de nouveaux trucs malgré les risques que cela laisse présumer... Quelques couacs parsèment ces deux cds comme Elephant Talk et son solo franchement mal foutu. Cela passe ou cela casse... Dans l'ensemble, ce live est surpuissant... Très métallique et plutôt violent, il ravira sans doute les fans des derniers albums du Crimso'... Les titres Frame By Frame, Red, One Time, Indiscipline, The Talking Drum, Larks' Tongues In Aspic pt II, Sleepless sont ainsi sublimés par cette volonté qu'à le groupe de ne pas jouer à l'identique ses morceaux... Indiscipline en est le plus bel exemple. Certes, ce n'est pas sa meilleure version laquelle se trouvant sur Neal And Jack And Me mais il est calir que celle-ci reste inestimable... Cette version respire la folie et l'indiscipline (mouahaha) par tous les pores de sa peau, un fin mélange entre improvisation et violence...

L'improvisation du live n'est, elle, pas fanchement terrible... Elle ne dure qu'une minute et est plus un titre d'ambiance joli certes mais pas franchement indispensable.

2457_con_King_Crimson_3

B'Boom est un live, ma foi, fort sympathique. Rugueux et violent, il est le manifeste d'un nouveau King Crimson... Franchement orienté métal, on peut lui reprocher de ne laisser aucun moment de répis à l'auditeur, constamment emprisonné par la violence de titres comme Vroom Vroom, Indiscipline, Larks' Tongues In Aspic pt II ou Red. Les classiques de la "grande époque" (73-74) sont toujours aussi époustouflants... L'artwork me rend toutes fois quelque peu dubitatif... Symétrique et bien rangé, il va bien avec la musique du groupe sur Vroom, carré, martial et violente...

Selon moi, le meilleur des deux disques est le premier (bien que le deux soit lui aussi très bon) car il contient pléthore de merveilles (le deux lui aussi, me direz-vous) et puis il m'accroche plus, je ne saurai dire pourquoi.

Toujours est-il qu'il n'est pas un essentiel, on sent bien que le groupe n'est pas encore bien huilé et doit trouver ses marques. L'improvisation en est la preuve, moins inspiréeet longue que les précédentes...

Nonobstant, la précision et la surpuissance de certains titres en feront chavirer plus d'un!

disque 1:

VROOM

Frame by frame

Sex, sleep, eat, drink, dream

red

one time

B'Boom

THRAK

Improv- two sticks

Elephant talk

Indiscipline

Disque 2:

VROOM VROOM

Matte Kudasai

The talking drum

Lark's tongues in aspic pt II

Heartbeat

Sleepless

People

B'Boom (reprise)

THRAK