alice_in_chans_jarflies

Sap/Jar Of Flies est un double CD. En vérité, il s'agit de deux mini-albums studios enregistrés par Alice In Chains, Jar Of Flies en 1994, et Sap entre 1991 et 1992. Voilà deux mini-albums qui marquent un tournant dans la carrière du groupe.
Jusque-là, la sonorité d'Alice In Chains était résolument lourde, metal, sombre, glauque et définitivement grunge. Avec Sap/Jar Of Flies, le groupe prouve qu'il a d'autres influences que Black Sabbath.

Sap/Jar Of Flies a une véritable résonance acoustique. Ce qui change énormément du son très torturé de l'album Dirt. Pour autant, ce disque est composé de quelques morceaux mélancoliques.
On notera notamment le superbe Nutshell, probablement le meilleur titre de ce premier mini-album, et également la confession d'un junkie (Layne Staley) replié sur lui-même et appelé à devenir un fantôme.
Des paroles prophétiques, surtout quand on sait dans quelles conditions sordides mourra le chanteur (je rappelle qu'il succombera à une overdose au speedball, un mélange particulièrement nocif de cocaïne et d'héroïne, et que son corps sera retrouvé sans vie deux semaines au moins après sa mort. Ce qui en dit long sur son isolement social depuis de nombreuses années).

Pour le reste, le premier disque, Jar Of Flies, commence par un superbe Rotten Apple, porté par la grande voix de Staley. On notera également l'excellent No excuses, qui sera repris sur le magnifique Unplugged en 1996.
Le second mini-album, Sap, est encore plus court que le premier puisqu'il ne se compose que de cinq chansons. Là encore, c'est une véritable réussite.

Le superbe Brother est probablement le meilleur cru de cet album, sans compter Got Me Wrong, Right Turn et I Am Inside sur lequel s'invitent d'autres chanteurs grunge (entre autres Chris Cornell).
Seul regret sur ces deux mini-disques, la production assez quelconque. Dommage, car les morceaux auraient mérité un meilleur traitement.
Pour le reste, ces deux mini-albums sont tout simplement magnifiques et prouvent qu'Alice In Chains possède un répertoire et un potentiel énormes.

51oJSRd3diL

Chronique complémentaire de ClashDoherty :

Comme Alice In Oliver l'a dit plus haut, Voici deux albums en un. Ou plutôt, deux mini albums, ou EPs, sortis respectivement en 1994 (pour le premier cité) et 1992 (pour le second). Ces deux mini albums d'Alice In Chains sont par définition très courts, 30 minutes pour l'un, 20 minutes pour l'autre. On peut se demander pourquoi tout n'a pas été placé sur un seul CD qui aurait duré dans les 51 minutes environ, plutôt que de continuer à vendre ça en double CD (mais, heureusement, bien souvent à un prix très intéressant, au prix d'un simple) ! Ces deux EPs d'Alice In Chains s'appellent Jar Of Flies et SAP. Le visuel de Jar Of Flies (un grand pot rempli de mouches, avec, en arrière-plan, un enfant en train de le regarder) sert de visuel principal à cette compilation, tandis que le visuel de SAP (un seau attaché par une corde à un arbre, de nuit) sert pour le verso du livret et du boîtier. Je me demande bien ce que signifie le titre de l'album, d'ailleurs, à condition, évidemment, qu'il y ait un sens à ce SAP étrange (et visuel pour le moins étrange aussi) ! Ces deux EPs, sinon, se ressemblent assez, même type de production, même ambiance assez acoustique (avec cependant des passages plus rock). Le line-up du groupe est un peu différent sur SAP que sur Jar Of Flies : sur le premier, on a Mike Starr à la basse, et sur le second, Mike Inez, qui l'a remplacé définitivement dès 1993.

Je vais commencer par parler de SAP, vu qu'il est le plus ancien des deux, mais sachez que c'est Jar Of Flies qui est mis en évidence (visuel principal, premier des deux disques à être crédité), et c'est d'ailleurs, à ce point de vue, totalement justifié. SAP offre 5 titres, même si 4 seulement son crédités (le dernier, Love Song, très bruitiste, est un bonus-track d'origine, mais qui ne fut pas indiqué sur la pochette ; au fait, évidemment, les deux EPs sont, en leur temps, sortis séparément). Deux de ces cinq titres sont purement géniaux, et seront d'ailleurs interprétés avec beaucoup de force de conviction sur le MTV Unplugged de 1996 : Brother et Got Me Wrong. Par ailleurs, il s'agit des deux premiers titres de l'EP ! Deux morceaux absolument prodigieux, Brother surtout, et qui font démarrer SAP sous les meilleurs auspices. C'est un peu dommage que Right Turn et I Am Inside, qui suivent, sans être moyens, soient légèrement inférieurs en terme de qualité, rendant, quelque part, SAP un peu inégal (mais je chipote, car, en 20 minutes, on n'a pas le temps de trouver le temps long ; et ces morceaux sont tout de même très bons). Love Song, qui achève le disque, est clairement le moins bon de tous, on aurait aimé...qu'il ne soit pas là, en fait, et on comprend que le groupe ne l'ait pas officiellement crédité (comme s'ils en avaient honte...). L'autre EP, Jar Of Flies, plus long, offre 7 titres, et est, lui, une perfection de tous les instants. Datant de 1993/94 essentiellement, les morceaux, dont un instrumental (Whale & Wasp, excellent) seront eux aussi interprétés pour deux d'entre eux sur le live acoustique : Nutshell et No Excuses. J'aurais aussi adoré entendre Rotten Apple, ma préférée ici (les vocalises de Layne !), mais on ne peut pas tout avoir... Aucun morceau me plaît moins que les autres, même celui qui semble (j'ai bien dit : semble) le moins percutant, Don't Follow, est magnifique. Le chant de Layne est parfait, ses paroles (présentes dans le livret, ce qui n'est pas le cas des titres de SAP) sont bien souvent très crues, sur sa condition de junkie... Le grunge dans toute sa splendeur mortifère...

On ne va pas se mentir, cette compilation, ce regroupement de deux mini albums, est rigoureusement essentiel. Une petite perfection dans son genre (Jar Of Flies est probablement un des meilleurs EP jamais foutus avec le Magical Mystery Tour des Beatles et le $5.98 E.P. Garage Days Re-Revisited de Metallica). 12 titres (dont 11 chansons), dont 10 sont purement remarquables, et le reste est vraiment bon (bon, OK, Love Song...mais ça ne suffit pas à ternir le disque). Jar Of Flies/SAP est, au final, un des meilleurs opus d'Alice In Chains, qui, un an après Jar Of Flies, sortirait son meilleur album, l'éponyme au chien amputé, un disque qui, selon moi, synthétise totalement le grunge. Puissant, grandiose. Immense, tétanisant. Alice In Chains, quoi.

Jar Of Flies :

Rotten Apple

Nutshell

I Stay Away

No Excuses

Whale & Wasp

Don't Follow

Swing On This

SAP :

Brother

Got Me Wrong

Right Turn

I Am Inside

Love Song