Private Hell, une chanson un peu étrange mais typique du son d'Alice In Chains: le son est assez malsain. Un morceau à écouter plusieurs fois, sorte d'introduction au morceau qui clôt le disque, black gives way to blue.

Eelsoliver