LATA2

Live At The Apollo, Vol. II est un double album live sorti en 1967. Presque aussi mythique que le Live At The Apollo de 1963 (le premier), c'est assurément un des sommets de Jaaaaaaaaaames Brown, Mr Dynamite, le roi de la soul-funk. Enregistré avec ses Famous Flames (bien crédités sur la pochette, contrairement au Live At The Apollo de 1963), ce double-live existe désormais en édition DeLuxe avec morceaux rajoutés (Sweet Soul Music, chanté par Bobby Byrd, Caravan) et une version rallongée pour certains titres (Cold Sweat). Surtout, It's A Man's, Man's, Man's World, de 11 minutes, passe à 19 minutes !

JAAAAAAMES

Avec entre autres musiciens le saxophoniste Maceo Parker (une pointure) et les batteurs Clyde Stubblefield et John Starks, plus son groupe vocal les Famous Flames (Bobby Byrd, Bobby Bennett), James Brown, ici, assure un show d'enfer, que je préfère, personnellement, au live de 1963 (une des raisons en est sa durée immense, deux CDs, comparé aux pauvres 31 minutes du mythique live enregistré 4 ans plus tôt...). Live At The Apollo, Vol. II offre un assortiment de chansons immenses : Try Me, Lost Someone (avec medley, It's A Man's, Man's, Man's World, Please, Please, Please, There Was A Time ou Cold Sweat.

JB

Un vrai fanatique de soul music ne doit pas passer son chemin sur ce double live quasiment aussi mythique que le premier ou que Sex Machine (1970). Quasiment parfait (trop de petits passages instrumentaux ou trop courts, comme un I Got You (I Feel Good) de même pas 40 secondes, rhâââ), Live At The Apollo, Vol. II est un chef  d'oeuvre du genre, ni plus, ni moins ! Jaaaaaaaaaaames Brown was the king !

FACE A

Introduction

Think

I Want To Be Around

James Brown (Thanks)

That's Life

Kansas City

FACE B

Let Yourself Go

There Was A Time

I Feel All Right

Cold Sweat

FACE C

It May Be The Last Time

I Got You (I Feel Good)

Prisoner Of Love

Out Of Sight

Try Me

Bring It Up

FACE D

It's A Man's, Man's, Man's World

Lost Someone (Medley)

Please, Please, Please