gps

En 1986, Paul Simon sort un album qui fera beaucoup parler de lui, Graceland. Ce disque, qui regorge de tubes, a été enregistré avec plusieurs artistes ou formations musicales sud-africaines. Or, à l'époque où l'Appartheid règnait encore en tyran en Afrique du Sud, à cette époque où Nelson Mandela croupissait encore en prison, un disque enregistré par un Américain, avec des musiciens de couleur et sud-africains (tous ne le sont pas : Youssou N'Dour participe aux percussions, et il n'est pas sud-africain) sonnait un peu comme une provocation faite au Commonwealth et au gouvernement afrikaner. Graceland sera un immense succès public, et on commencera vraiment à parler de world music avec ce disque (Paul Simon est, avec Peter Gabriel, un des principaux instigateurs de la world music populaire).

PS

Pour enregistrer ce disque (dont il a eu l'idée après qu'un ami lui ait fait écouter un disque de musique sud-africaine), Paul Simon a recruté plusieurs artistes ou groupes locaux : Forere Motloheloa, Ladysmith Black Mambazo, Joseph Shabalala, Mike Makhalemele, Babacar Faye... participent aussi, sur les deux derniers titres (qui n'ont rien de world music, eux) le groupe Los Lobos. Linda Ronstadt chante sur Under African Skies, et des pointures comme le batteur Steve Gadd, le percussionniste Ralph McDonald, Youssou N'Dour, le trompettiste Randy Brecker, le guitariste Adrian Belew et les Everly Brothers participent aussi, brièvement, à l'enregistrement.

classictracks01_l

Graceland est fameux pour sa chanson-titre, qui décrit une visite faite à Graceland, la villa-musée d'Elvis Presley, à Memphis (Tennessee). Cette chanson, sur laquelle participent les Everly Brothers, est celle que Simon considère comme sa meilleure, de toute sa carrière. Après, on a d'autres merveilles, comme Homeless quasi intégralement chanté par des choristes sud-africains (anecdote rigolote, les Nuls parodieront cette chanson en la renommant Omelette...), on a la merveille Diamonds On The Soles Of Her Shoes qui sera un tube, et on a aussi un gros tube, You Can Call Me Al, dont le clip est hilarant (Paul Simon se faisant littéralement voler la vedette par l'acteur comique Chevy Chase, qui chante en playback à sa place), et qui est bien entraînante avec ses cuivres. Under African Skies est une pure merveille sur laquelle les voix de Simon et de Ronstadt, et la guitare de Belew, se marient à merveille. The Boy In The Bubble, que Patti Smith reprendra (sur Twelve, je crois), est parfaite en ouverture d'album. En revanche, je n'ai jamais aimé les deux derniers titres, et surtout That Was Your Mother.

untitled

L'un dans l'autre, Graceland, immense succès mondial, est un des sommets de Paul Simon. Un disque chaleureux, pop, vibrant, qui rend un hommage vraiment touchant à la musique sud-africaine, et même tout simplement africaine. Un des albums les plus importants de l'histoire de la world music et des années 80. Un sommet pour Simon !

FACE A

The Boy In The Bubble

Graceland

I Know What I Know

Gumboots

Diamonds On The Soles Of Her Shoes

FACE B

You Can Call Me Al

Under African Skies

Homeless

Crazy Love, Vol II

That Was Your Mother

All Around The World Or The Myth Of Fingerprints