SG1

En 1970, Tom et Jerry se séparent. Rigolez, mais c'est ainsi que ce fameux duo vocal a démarré sa carrière : sous le nom de Tom & Jerry (vu que l'un des deux n'est pas grand...). Simon And Garfunkel, ça fait tout de même plus sérieux et vendeur (et puis, ce sont leurs noms, après tout : Paul Simon, le petit, Art Garfunkel, le grand), ont cartonné dans les années 60 avec des albums tels que Bookends, Paisley, Sage, Rosemary & Thyme et la bande-son du film Le Lauréat de Mike Nichols ; avec des chansons telles que The Sound Of Silence, Mrs. Robinson, Scarborough Fair, I Am A Rock, April Come She Will... En 1970, le duo enregistre et sort Bridge Over Troubled Water, son dernier (et meilleur) album, qui offre le morceau-titre, El Condor Pasa, Cecilia, The Boxer... Le groupe se sépare, pas super amicalement, dans  la foulée. Simon entame sa carrière solo en 1972, Garfunkel devient...acteur et professeur d'université (en mathématiques et géométrie) et sort, le 11 septembre 1973 (le jour de la chute des deux tours...au Chili), son premier album solo. En 1975, les deux se réunissent rapidement sur une chanson, My Little Town, présente sur deux albums sortis la même année : celui de Garfunkel (Breakaway) et celui de Simon (Still Crazy After All These Years). Si la carrière de Simon va se poursuivre tranquillement, celle de Garfunkel sera des plus décevantes pour lui. Quand les deux se reforment en 1981 pour un concert mythique, il est pire que dans le creux de la vague. Ce concert, immortalisé en 1982 par un double live (simple CD) et un film-concert existant en DVD, c'est évidemment celui, donné le 19 septembre 1981, à Central Park, New York.

SG2

 

A la base, ce concert, gratuit (vu qu'il a lieu dans un espace public gratuit, il aurait été difficile de faire payer), mais ayant servi pour aider à la restauration d'un Central Park à l'époque en assez piteux état, était prévu pour une audience espérée de 300 000 personnes maximum. Au final, plus de 500 000 personnes, une affluence rarement atteinte sauf à Woodstock (où ce fut encore plus important), ont assisté, sur place, à cette prestation exemplaire. Le duo se reforme et apparemment, avant ça, ne s'entendait pas super bien, il y avait des tensions, mais il suffit de les regarder jouer et chanter pour se rendre compte que le temps de grimper sur scène, tout est oublié, ils sont contents d'être là, ensemble (accompagnés notamment de Steve Gadd à la batterie, Anthony Jackson à la basse, David Brown à la guitare, Richard Tee et Rob Mounsey aux claviers, et des cuivres ; Garfunkel ne fait que chanter, Simon chante, joue de la guitare et du triangle). Produit par Simon, Roy Halee et Phil Ramone (aucun lien avec les Ramones), The Concert In Central Park offre, en vinyle et CD (76 minutes), 19 titres. 22 sur la version filmée qui rajoute Bookends, une reprise finale de Late In The Evening et un morceau inédit en hommage à Lennon, The Late Great Johnny Ace (que Simon fera en version studio en 1983). La version filmée fut diffusée en France sur Antenne 2, le 25 mars 1982, dans l'émission "Les Enfants Du Rock" de Manoeuvre et Dionnet. Ca fait longtemps que je n'ai pas vu le concert, je me base donc sur l'audio seulement. La qualité audio est excellentissime, et l'ambiance, parfaite. Il suffit de regarder les photos de l'épais livret vinyle (reproduit en CD), qui offre aussi les paroles, pour en juger. La setlist alterne entre chansons du duo et de Simon en solo, avec quelques exceptions (A Heart In New York est de Garfunkel solo, Maybellene est une reprise de Chuck Berry).

SG3

On a du lourd, ici : Mrs Robinson, Homeward Bound, America, les trois premiers titres donnent le ton. Si vous aimez la folk/pop américaine, vous allez adorer. L'alchimie entre les deux chanteurs est totale ici, clairement cette reformation a été faite au bon moment, clairement les deux zozos avaient envie, quoi qu'ils aient pu dire ou laisser dire à l'époque, de refaire ça ensemble. Il y à des reformations qui marchent, d'autres qui capotent, celle de Simon & Garfunkel en 1981 est de l'ordre du miracle. April Come She Will, American Tune (We come on a ship they called the Mayflower, we come in the age's most uncertain hour and sing an american tune), The Sound Of Silence, The Boxer, Bridge Over Troubled Water, Still Crazy After All These Years, Scarborough Fair, The 59th Street Bridge Song (Feelin' Groovy), Kodachrome mélangé à Maybellene, que du grand art, que des merveilles (seul regret : pas de El Condor Pasa, ni de My Little Town). Je préfère m'arrêter là plutôt que de continuer à dire, pendant des plombes, à quel point ce live est juste génial et sublime. Je pense que vous avez compris : si vous ne connaissez pas encore The Concert In Central Park (qui, évidemment, s'est vendu comme des petits pains à l'époque et sera encensé par la presse), vous savez ce qu'il vous reste à faire !

FACE A

Mrs. Robinson

Homeward Bound

America

Me And Julio Down By The Schoolyard

Scarborough Fair

FACE B

April Come She Will

Wake Up Little Susie

Still Crazy After All These Years

American Tune

Late In The Evening

FACE C

Slip Slidin' Away

A Heart In New York

Kodachrome/Maybellene

Bridge Over Troubled Water

FACE D

50 Ways To Leave Your Lover

The Boxer

Old Friends

The 59th Street Bridge Song (Feelin' Groovy)

The Sound Of Silence