NF

Troisième album de Lynyrd Skynyrd, Nuthin' Fancy date de 1975. Ce disque marque la fin d'une période pour Lynyrd Skynyrd, la fin d'un cycle, aussi court soit-il. D'abord, c'est le dernier disque du groupe sudiste à être produit par Al Kooper (producteur des deux premiers albums), le suivant sera produit par le tout aussi légendaire - et même encore plus légendaire - Tom Dowd. Ensuite, c'est le dernier album du groupe avec le guitariste imposant (de par sa carrure - bon, c'est pas Bob Hite non plus...) Ed King. Et c'est le premier album avec le batteur Artimus Pyle (imposant aussi...), qui succède à Bob Burns. Le reste du line-up est inchangé (et restera inchangé sur l'album suivant) : Ronnie Van Zant au chant, Gary Rossington et Allen Collins aux grattes, Leon Powell aux claviers, Leon Wilkeson à la basse.

ls

Nuthin' Fancy est un disque de rock sudiste et couillu, velu, comme on les aime. Musicalement parlant, c'est probablement le dernier grand disque studio du groupe (Gimme Back My Bullets, l'album suivant, est inégal, et Street Survivors, l'album sorti pendant le crash aérien ayant décimé le groupe, est bien, mais pas grandiose). L'album propose plusieurs chansons absolument monumentales : Railroad Song, On The Hunt, Made In The Shade, et surtout Saturday Night Special, chanson qui ouvre le bal et qui s'impose directement comme une des 3 ou 4 meilleurs chansons des Skynyrds avec Free Bird, Sweet Home Alabama et Simple Man. Cette chanson est imbattable, monumentale. Il paraîtrait qu'en studio, Al Kooper et Van Zant auraient engueulé le groupe (les engueulades étaient fréquentes, ces mecs avaient le sang chaud), les traitant de bon à riens, de fainéants. Puis, l'inspiration et la frustration venant, la chanson aurait déboulé, et le groupe fut réhabilité dans l'esprit de son chanteur et du producteur... La suite de l'album (Cheatin' Woman, Am I Losin') est presque du même tonneau. Presque, parce que Saturday Night Special est, vraiment, la meilleure de l'album, la chanson miraculeuse.

bird

L'album n'est pas seulement connu pour sa collection de chansons remarquables et bien furieuses, mais aussi pour sa photo de verso de pochette, montrant le groupe dans la campagne de l'Alabama (enfin, on suppose), en train de marcher et d'ignorer superbement le photographe...enfin, de l'ignorer, sauf Billy Powell, qui nous offre un merveilleux specimen de bird, de doigt d'honneur, un geste bien grossier qui symbolise parfaitement la fuck-you attitude du groupe, assemblage de rednecks pouilleux et sans éducation (cliché, je sais), des vrais ruraux. Selon Powell (dans le livret CD) : Le jour où on a pris cette photo, le photographe n'arrêtait pas de nous mitrailler, et il faisait une putain de chaleur. J'étais fatigué de le voir, et lui ai fait ce geste, l'air de dire, "bon ça suffit, maintenant, assez de photos". Et quand on a eu à choisir la photo de verso, on a tout de suite choisie celle-là, car elle symbolisait bien notre mentalité. Et quand ma mère à vu la photo, elle m'a dit "Belle manière de remercier vos fans, Billy, bravo...". Avec les Skynyrds, fallait pas s'attendre à autre chose, en même temps !

FACE A

Saturday Night Special

Cheatin' Woman

Railroad Song

I'm A Country Boy

FACE B

On The Hunt

Am I Losin'

Made In The Shade

Whiskey Rock-A Roller