GN7

Elle commençait sérieusement à refouler de la gueule, la chronique de cet album, depuis plus d'une dizaine d'années à végéter dans la préhistoire du blog...parce que, contrairement aux deux précédents articles récemment publiés (le premier Nash solo, et le premier Crosby & Nash), cet album avait déjà été abordé ici. Il y à longtemps, longtemps, longtemps. Il a fallu que je me paie, il y à quelques temps, le vinyle (enfin !, dirai-je, je me le suis payé en vinyle, et pour pas cher, en plus), pour que je repense, enfin, à envisager de le réaborder. Bon, c'est fait. De quel album je veux parler, d'ailleurs ? Oh, juste du deuxième album solo de Graham Nash, ex-Hollies, et membre de Crosby, Stills & Nash (& Young). Cet album est sorti en 1974, en tout début 1974 d'ailleurs : sorti en 2 janvier, je ne serais pas surpris s'il s'agissait de la première sortie d'album de l'année, à moins qu'un disque ne soit sorti directement le 1er janvier. Il s'appelle Wild Tales, cet album, et sa pochette donne une première impression assez globalement fausse : on croirait avoir affaire à un disque de folk intimiste et même vaguement sinistre (genre Nick Drake) avec cette photo noir & blanc d'un Nash aux allures d'ermite, barbu, regard un peu paumé/contrarié, assis dans un rocking chair, près de la cheminée, un gros livre d'images, genre grimoire, sur les genoux, dans un décor type intérieur de château anglais poussiéreux. Bon, au verso, c'est pas la même limonade : c'est un dessin coloré pas vraiment réussi de Nash (du moins, j'imagine), assis avec des arbres ou nuages en surimpression sur son corps. Un dessin signé Joni Mitchell, hé oui.

GN8

Court comme c'est pas permis (31 minutes, 10 titres), Wild Tales, produit par Nash, enregistré à San Francisco en 1973, fait donc suite à Songs For Beginners, le premier opus solo de Nash. Lequel date de 1971. Entre temps, en fait, Nash a collaboré avec son pote David Crosby, et les deux ont sorti, en 1972, Graham Nash David Crosby, premier album de leur collaboration en duo, un excellent opus s'il en est. D'ailleurs, le premier Nash solo aussi était un excellent opus. Et ce Wild Tales aussi en est un, il faut le dire. Le climat de cet album est globalement assez sombre, noir, la pochette un peu sinistre est bien en raccord. A l'époque, Nash sortait avec une jeune femme du nom d'Amy Gossage, qui fut assassinée par son frère (à elle, pas à Nash). Au moment d'enregistrer l'album, ce drame n'était pas encore survenu, donc, non, Wild Tales n'est pas inspiré par ce sordide fait divers. En revanche, on note, sur la pochette, que sur la tranche d'un des livres posés à côté de Nash sur la table, figure la mention "Goodbye baby & amen". Si l'album a été enregistré avant, la photo, elle, a sans doute été prise après. EDIT : en fait, la photo date de 72, donc non... Dernier album de Nash sur le label Atlantic avant qu'il ne signe sur ABC Records (mais quand CSN se reformera en 1977, ça sera sur Atlantic), cet album offre de pures merveilles, comme Grave Concern, Prison Song, Another Sleep Song ou Oh ! Camil (The Winter Soldier). Deux de ces morceaux (les deux premiers que je cite) seront interprétés par Crosby, Stills, Nash & Young durant leur tournée de reformation de 1974. D'autres aussi peut-être, mais ces deux-là sont présents sur le coffret CSNY 1974

GN9

L'album est excellent du début à la fin, un petit régal de folk/country-rock de haute tenue, enregistré avec les musiciens habituels (Lindley, Barbata, Crosby participe aussi), avec, aussi, Tim Drummond, Ben Keith, Joel Bernstein Joe Yankee... Joni Mitchell pose des voix de choeur sur Another Sleep Song, qui achève idéalement l'album. Le morceau-titre, And So It Goes, On The Line, sont autant de chansons certes peu connues (l'album ne sera pas un triomphe commercial, il me semble) mais franchement remarquables, qui font de ce deuxième cru studio solo de Nash (le troisième, que je ne connais pas, sauf quelques chansons, ça sera, il me semble, en 1980) une belle réussite, et accessoirement mon préféré de lui en dehors des albums de CSN (&Y). Tout simplement !

FACE A

Wild Tales

Hey You (Looking At The Moon)

Prison Song

You'll Never Be The Same

And So It Goes

FACE B

Grave Concern

Oh ! Camil (The Winter Soldier)

I Miss You

On The Line

Another Sleep Song