DM

Après plusieurs années de repos, Metallica a marqué un grand coup, en septembre 2008 (un automne 2008 immense : cet album, Black Ice de AC/DC et Chinese Democracy des Guns'n'Roses, en trois mois seulement), avec Death Magnetic, leur premier album studio depuis le ratage total de St. Anger (2003). Avec sa pochette glauque et osée (un cercueil entouré de poils, comme une sorte de vagin mortel...), Death Magnetic redonne espoir en Metallica après trois albums franchement pourris. Pour tout dire, cet album long (plus de 74 minutes pour 10 titres seulement, on imagine aisément qu'ils sont de longue durée !) est tout simplement leur meilleur depuis le Black Album éponyme (Metallica) de 1991... voire même, depuis ...And Justice For All de 1988. Bref, ça faisait 20 ans que les Four Horsemen n'avaient pas sorti un disque aussi enthousiasmant.

untitled

C'est le premier album du groupe avec leur nouveau bassiste, Robert Trujillo (qui a incorporé Metallica en 2003, après que le groupe ait sorti St. Anger), mais le reste du personnel ne change pas : James Hetfield au chant et guitare, Kirk Hammett à la guitare, Lars Ulrich à la batterie. Rick Rubin produit l'album, c'est la première fois qu'il produit Metallica. Le son est puissant, lourd, violent (Cyanide, That Was Just Your Life), totalement en accord avec les paroles le plus souvent très violentes et sombres des chansons (My Apocalypse). On notera une troisième version de The Unforgiven (The Unforgiven III), la première était sur Metallica (grandiose), et la seconde (nulle) était sur ReLoad. Cette troisième version est pas mal, mais est un des titres les moins réussis de Death Magnetic avec The Judas Kiss.

untitledM

Suicide & Redemption (instrumental de 10 minutes) est, au contraire, un des meilleurs moments d'un album pas parfait (trop long, certains titres sont vraiment trop longs, en moyenne 6,30 minute par titre), mais radicalement supérieur à Load, ReLoad et St. Anger. Honnêtement, si on ne peut pas le classer dans les 5 meilleurs du groupe, ça faisait quand même depuis 1991 que Metallica n'avait pas offert à ses fans un disque aussi bon et intéressant. Lourd, sanglant, avec son titre faisant, selon Hetfield, référence aux rockers décédés (Cliff Burton, bien sûr, mais aussi Layne Staley, Randy Rhoads, Stevie Ray Vaughan...), Death Magnetic est un disque que les fans de Metallica doivent écouter. Il leur fera oublier les années 90, franchement pitoyables, et leur rappellera de bons moments, même si la perfection de Ride The Lightning et Master Of Puppets ne sera sans doute jamais plus égalée. Metallica n'est plus qu'un très bon groupe de thrash-metal. C'est déjà ça !

That Was Just Your Life

The End Of The Line

Broken, Beat & Scarred

The Day That Never Comes

All Nightmare Long

Cyanide

The Unforgiven III

The Judas Kiss

Suicide & Redemption

My Apocalypse