1742

Premier album des Stooges, The Stooges, produit par John Cale (qui joue de la viole sur We Will Fall), date de 1969. Au moment de l'enregistrement de ce premier album, les Stooges, originaires de Detroit comme leurs rivaux du MC5 (qui ont sorti la même année leur premier album, le live infernal Kick Out The Jams), sont constitués du chanteur William James 'Iggy Pop' Osterberg, du bassiste Dave Alexander, et des frangins Asheton (Ron à la guitare, Scott à la batterie). Sur la pochette, du premier au dernier plan, Iggy, Ron, Scott, et Alexander. The Stooges, leur premier album, offre trois classiques absolus du groupe, le genre de chansons qui, aujourd'hui encore, soulèvent les foules quand le groupe, reformé il y à quelques années (sans Alexander, mort dans les 70's, et sans Ron désormais, mort cette année), les joue en live : No Fun, 1969, I Wanna Be Your Dog.

stoogess

En 34 courtes minutes (les albums des Stooges n'ont jamais été longs), ce disque se place comme un des meilleurs albums de garage-rock (l'ancêtre du punk-rock) qui soient. Malgré cela, il est loin d'être parfait, et est même, des trois albums des Stooges (OK, ils en ont fait un quatrième il y à quelques années, The Wilderness, mais il est vraiment nul et ne compte pas pour moi), leur moins bon. Tout est relatif, car avec des classiques comme I Wanna Be Your Dog ou No Fun, cet album est quand même une petite claque dans la gueule, surtout si on prend en compte le fait qu'il date de 1969. It's 1969, OK, war across the USA...comme il est chanté dans 1969, première chanson de l'album. Paroles parfois un peu maladroites (Last year I was 21, I didn't have a lot of fun/Now I'm gonna be 22, I say my-my, and boo-hoo), mais musique bien lourde et la voix bien hargneuse d'Iggy. On l'imagine sur scène, et on jubile. Fuckin' Stooges !

stooges

Tout n'est cependant pas parfait : la face B, qui démarre en fanfare par No Fun et Real Cool Time, se poursuit et s'achève par trois chansons assez moyennes, Ann (influencée par les Doors), Not Right et Little Doll, cette dernière n'étant qu'une resucée de la mélodie de 1969. Une face B moins exemplaire que la A, qui ne contient, elle, que 3 titres, mais est parfaite. Même si un des titres peut (et je le comprend) interpeller. Il s'agit de We Will Fall, qui dure 10 minutes, et sur lequel John Cale (qui venait de quitter le Velvet Underground et qui produit) joue de sa viole bien troublante. Comment résumer cette chanson ? Pendant 10 minutes, une mélodie morne, hypnotique (j'ai rarement entendu morceau plus hypnotique, il mérite vraiment ce terme), psychédélique, radicalement opposée au son Stooges. On se croirait, à la rigueur, chez les Doors. Iggy chante, et on entend surtout les autres Stooges (et Cale aussi, probable) murmurer un mantra assez étrange et oppressant, Oooh-ji-ran-ja...ran-ja-ja-ran, pendant 10 minutes. Chamanique. Totalement barge. Personnellement, j'adore, mon préféré du disque et du groupe, mais je peux aussi comprendre qu'on trouve ça hors de propos, et que les 10 minutes de We Will Fall soient un gâchis de timing. Pour moi, c'est le sommet d'un disque inégal, mais intéressant. Et quasiment fondamental, car le premier des Stooges ! Fuckin' Stooges !!!

FACE A

1969

I Wanna Be Your Dog

We Will Fall

FACE B

No Fun

Real Cool Time

Ann

Not Right

Little Doll