exposure

Exposure, enregistré entre 1977 et 1979, sorti en 1979, est le premier album solo de Robert Fripp, guitariste et claviériste (mais surtout guitariste) de King Crimson, qu'il dirigeait d'ailleurs, groupe séparé, alors, depuis 1974 (et qu'il reformera en 1981). L'album a été enregistré à New York, avec la participation d'une foule de musiciens talentueux : Brian Eno, Peter Hammill (chanteur de Van Der Graaf Generator), Phil Collins (batterie seulement), Daryl Hall, Terre Roche, Tony Levin, Jerry Marotta, Peter Gabriel et Sid McGinnis. Aucun membre de King Crimson n'a participé à l'album (enfin, Tony Levin fera partie de Crimso de 1981 à 1999, au gré des reformations), mais Fripp a quand même tenu à remercier John Wetton et Ian McDonald, qui ont du l'aider un tant soit peu, sans pour autant collaborer activement sur l'album.

Robert_Fripp_1979_1

Exposure, depuis réédité en édition double-CD (avec, sur le premier disque, l'album initial, et sur le second disque, un remix tardif avec bonus tracks), était à la base conçu comme troisième et dernier volet d'une trilogie dite MOR, qui aurait été composée de l'album Sacred Songs de Daryl Hall (sorti très tardivement), de l'album II de Peter Gabriel (bien sorti, et abordé ici par ailleurs) et, donc, de Exposure de Fripp. Trois albums que Fripp a produits, et sur lesquels il a participé activement. D'ailleurs, l'album porte le nom d'un des meilleurs titres du second album de Peter Gabriel (très expérimental). Et l'album propose aussi un remake, chanté par Gabriel, de Here Comes The Flood, présent à la base sur le premier album (I) de Peter Gabriel, album sur lequel Fripp a aussi collaboré.

Robert_Fripp_1979

Exposure comporte 17 titres. Compte tenu qu'il s'agit d'un album simple, on imagine aisément la courté durée de l'ensemble des morceaux (Breathless, le plus long, n'atteint même pas 5 minutes, et le plus court, First Inaugural Address To The I.A.C.E. Sherborne House, ne dure que...4 secondes de bruit, tout en ayant le titre de chanson le plus long de l'album !). Au sujet de ce titre de 4 secondes, je soupçonne Fripp de l'avoir fait exprès pour que le 13ème titre (car c'est le 13ème), par superstition, ne soit pas une chanson. Un peu comme, souvent, dans les hôtels, le 13ème étage est renommé 12bis, aussi par superstition. Personnellement, je ne vois pas d'autre explication logique ! L'album, en dehors de ce petit délire, comporte une Preface et un Postcript très courts, histoire d'ouvrir et d'achever l'album. En fait, il y à 14 titres réels sur Exposure. Pour 45 minutes, ce qui, on en conviendra, est loin d'être anodin.

fripp40

Exposure (immense remake de la chanson de Peter Gabriel, ici avec la voix de Terre Roche), Here Comes The Flood (chanté, comme l'original, par Peter Gabriel), Water Music 1 qui fait furieusement penser à ce que King Crimson fera deux ans plus tard sur Discipline (Matte Kudasaï), Häaden Two, Disengage (avec la voix de Peter Hammill), le très léger You Burn Me Up, I'm A Cigarette... les grands moments ne manquent pas sur ce disque passé inaperçu à sa sortie, mais faisant indéniablement partie des sommets méconnus du rock progressif et expérimental. Musiciens de grand talent (Eno, Phil Collins, Tony Levin, Jerry Marotta, et Fripp, bien entendu), ambiance décalée et puissante, Exposure est un monstre. 

FACE A

Preface

You Burn Me Up, I'm A Cigarette

Breathless

Disengage

North Star

Chicago

NY 3

Mary

FACE B

Exposure

Häaden Two

Urban Landscape

I May Not Have Enough Of Me But I've Had Enough Of You

First Inaugural Address To The I.A.C.E. Sherborne House

Water Music 1

Here Comes The Flood

Water Music 2

Postscript