A39

D'ordinaire, je publie un article d'AC/DC par jour. Il y à juste eu une petite exception concernant Who Made Who, petit album (dans tous les sens du terme, en fait) abordé le même jour que Fly On The Wall histoire de s'en débarrasser au plus vite. Ce n'est pas la même chose aujourd'hui, même si j'ai abordé (réabordé, en fait, comme pour tous les autres albums du cycle) The Razors Edge ce matin. Là, ce n'est pas pour me débarrasser au plus vite de cet album que je l'aborde à la suite, le même jour, mais parce qu'il est un peu à part(de plus, je n'ai au final pas grand chose à dire dessus) : c'est un live. D'ailleurs, il s'appelle Live. Comme nom d'album live, il n'y à pas plus con, mis à part In Concert. Sorti en 1992 dans deux versions (une version double CD, que j'aborde, et une version simple CD, que je possède aussi - je l'ai même eue avant la double - mais je ne précise pas en bas le tracklisting de cette version highlights/budgétaire), il documente la très cartonneuse tournée mondiale de The Razors Edge, album de 1990. C'est le dernier album du groupe avec le batteur Chris Slade, arrivé sur The Razors Edge justement. Phil Rudd reprendra son rôle de batteur dès l'album suivant, Ballbreaker (1995). Le reste du groupe est inchangé. Long de 78 minutes (et 14 titres) dans sa version simple, il dure 130 minutes (et offre 23 titres) dans sa version double, qui est, évidemment, la plus conseillée, même si la simple, déjà, offre du lourd. Le seul truc négatif à dire ici, ce sont les gaps entre les morceaux. Live n'a pas été enregistré au cours d'un seul et même concert, mais tout du long de la tournée mondiale, en 1991 : Angleterre (notamment au Festival Monsters Of Rock de Donington), Ecosse, Canada, Russie, précisément.

A40

Verso du double vinyle, qui exclut deux titres, Moneytalks et Are You Ready

Le son est exceptionnel quel que soit l'endroit, mais, hélas, le mixage des morceaux a été foiré : il n'est pas rare, c'est même très fréquemment le cas du tout long des deux disques (et la version simple est aussi concernée, évidemment), d'avoir un fade à la fin du morceau, et un silence d'une seconde avant le suivant. Ce qui tue littéralement l'ambiance live. Un comble pour un live ! On ne dira jamais assez à quel point l'effet fade-out détruit un album live. Sans ce gros reproche (qui, personnellement, fait que je n'écoute ce Live que très rarement, malgré que je sois fan d'albums live, d'AC/DC, et que le contenu musical de ce double live soit remarquable), cet album, dans sa version double en tout cas, mériterait amplement une place au Panthéon des albums lives. De plus, il fonctionne pleinement en tant que...best-of. C'est un fait étonnant, AC/DC n'a jamais sorti de best-of, ils n'ont jamais voulu, pourtant, il y à de quoi. Quasiment tous les titres présents ici sont des classiques absolus. Bon, OK, on a deux extraits de Blow Up Your Video (That's The Way I Wanna Rock'n'Roll et Heatseeker, pas les pires de l'album de 1988, mais seule la seconde citée mériterait, à la rigueur, une place sur un best-of), on a aussi Fire Your Guns qui, bien que très bonne, ne l'est pas assez pour aller sur un best-of. Mais le reste... C'est Byzance, avec notamment 12 minutes de Let There Be Rock, 10 de High Voltage, quasiment 15 de Jailbreak, plus les inusables Highway To Hell, Hells Bells, Thunderstruck, For Those About To Rock (We Salute You) et Who Made Who (car si l'album est nul, cette chanson-titre, elle, assure). Rien de 1983/1985, ce qui n'a rien d'étonnant. Performance incendiaire, son remarquable, le seul point négatif consiste donc dans le mixage raté, on aurait quand même essayé de combler les blanks avec les applaudissements, quelque chose comme ça... Live n'en demeure pas moins un live de qualité, malgré tout. 

CD 1

Thunderstruck

Shoot To Thrill

Back In Black

Sin City

Who Made Who

Heatseeker

Fire Your Guns

Jailbreak

The Jack

The Razor's Edge

Dirty Deeds Done Dirt Cheap

Moneytalks

CD 2

Hells Bells

Are You Ready

That's The Way I Wanna Rock'n'Roll

High Voltage

You Shook Me All Night Long

Whole Lotta Rosie

Let There Be Rock

Bonny

Highway To Hell

T.N.T.

For Those About To Rock (We Salute You)