00042282966322_S

En 1973, Vangelis publie Apocalypse Des Animaux, la bande-son de la série documentaire animalière télévisuelle du même nom signée Frédéric Rossif. En 1975, Rossif signe un documentaire du nom de La Fête Sauvage, et Vangelis en signe aussi la bande-son (album du même nom). En 1979, Rossif et Vangelis collaborent à nouveau avec Opéra Sauvage, qui est à la fois le nom du documentaire et celui de sa bande-son, dont voici l'album. Enregistré entre 1978 et 1979 aux Studios Nemo de Londres (qui appartiennent à Vangelis), Opéra Sauvage est célèbre encore pour deux de ses morceaux, L'Enfant et Hymne, deux merveilles absolues, mélancoliques et envoûtantes. La musique sert à merveille les images du documentaire de Rossif, qui était un maître en la matière.

vangelis1

L'Enfant est indéniablement le sommet mélodique de l'album, et sera utilisé, en 1984, par Peter Weir, pour son film L'Année De Tous Les Dangers. Ce morceau est totalement représentatif de l'ambiance qui plane sur les 43 minutes de l'album : un profond sentiment de bien-être, de zen attitude. Rêve dure 12 minutes, et ces 12 minutes méritent bien ce titre de Rêve, tant la musique que l'on y entend semble venir des cieux, d'un univers à part, relaxant. Flamants Roses, qui dure environ 12 minutes aussi (un petit peu moins, en fait), est construit, lui, sur plusieurs rythmes, et s'achève d'une manière assez bluesy, avec une collaboration, totalement instrumentale, de Jon Anderson (chanteur du groupe de rock progressif anglais Yes, qui collaborera souvent avec Vangelis) à la harpe.

Vangelis

Parfaite illustration sonore du documentaire de Rossif, aussi relaxant qu'Apocalypse Des Animaux (mais moins mélancolique, car Apocalypse Des Animaux était souvent très triste), Opéra Sauvage est un chef d'oeuvre de plus pour Vangelis. Une oeuvre attachante, riche et attractive, à découvrir de toute urgence !

FACE A

Hymne

Rêve

L'Enfant

FACE B

Mouettes

Chromatique

Irlande

Flamants Roses