FZ1

Tu sais ce que tu est ? Un trou du cul ! Ouais, un trou du cul !! - Broken Hearts Are For Assholes

Ca met tout de suite dans le ton, pas vrai ? Bon Dieu de trucmuche, qu'est-ce que ça faisait loooooohoooooooongtemps que je voulais le réaborder, cet album... Il n'est pas exclu (je l'ai d'ailleurs fait en décembre dernier) que je ne réaborde ici, dans peu de temps, d'autres albums de Zappa, de diverses périodes (sans doute Waka/Jawaka, sans doute aussi les deux premiers albums), et l'idée m'a même titillé de faire un gros cycle chronologique de réécritures, démarrant par Freak Out ! pour se finir avec cet album-ci. Mais au final, j'ai laissé tombé. Mieux vaut en réaborder quelques uns de ci de là...et là, c'est Sheik Yerbouti, sorti en 1979, qui est concerné. Peut-être que je me trompe (il se peut qu'en fait, ce soit The Grand Wazoo), mais il me semble que c'était le premier album de Zappa que j'avais abordé sur le blog, t'autrefois. C'est aussi le deuxième album de Zappa, après Joe's Garage (1980), que j'ai découvert, vers 1998, et ça, en revanche, ce n'est pas au conditionnel, je le sais parfaitement, j'étais là. Joe's Garage, triple album conceptuel sorti, à l'époque, en deux temps (un disque simple, un double), désorrmais double CD, j'ai mis du temps, beaucoup de temps, à l'aimer (en même temps, découvrir Zappa par le biais d'un album conceptuel de 2 heures, quand on a dans les 16 ans et qu'on ne maîtrise pas z'encore la langue de Chèque Spire, c'est hardcore). Sheik Yerbouti, sorti en double à sa sortie, mais tout tient sur un seul CD car l'album dure un peu moins de 72 minutes, ce fut plus facile. Une chose que je n'ai appris que tardivement (ça fait quand même bien 10 ans que je le sais, hein...), c'est que cet album, en fait, est un live. Vous n'y entendrez pas de clameurs de la foule, d'applaudissements, mais c'est un album qui fut en majeure, très majeure partie enregistré live, en divers endroits, et remanié en studio. 

FZ2

Un faux album studio, quoi. D'ailleurs, pour m'être récemment procuré le vinyle (d'époque), il est indiqué que tel morceau a été enregistré à tel endroit. Je ne me souviens plus si dans le livret CD, sobrissime (comme l'artwork de pochette vinyle, en fait), il y avait ces précisions, si tel est le cas, je n'avais jamais tilté. Mais pour le vinyle, en tout cas, c'est clairement indiqué, donc on ne peut pas dire que Zappa a triché en faisant un 'faux' album studio (ce qui est moins grave qu'un 'faux' live comme, par exemple, Cheap Thrills de Big Brother & The Holding Company, récemment réabordé). Cet album, je l'adore, je dois le dire, ce fut toujours le cas même s'il m'a pas mal interloqué à l'époque (je le redis, mais découvrir Zappa, quand on a 16 ans, est un peu difficile). La pochette, je l'ai toujours adorée, Zappa en cheik, fumant une de ses sempiternelles Winston avec un fume-cigarettes au verso. L'intérieur de pochette montre une console de mixage, les mains de Zappa, un paquet de clopes, un gobelet de café (ses deux drogues, il n'a sans aucun doute jamais rien pris de plus fort, alcool mis à part, sans doute). Aucune autre photo. 18 titres oscillant entre une trentaine de secondes pour le plus court (en fait, il y en à deux de cette durée) et 12 minutes pour le plus long, Yo' Mama, qui achève l'album avec magnificence. Les morceaux ont été enregistrés entre 1977 (Palladium, à New York) et 1978 (Hammersmith Odeon de Londres), surtout en 1978 d'ailleurs, et Zappa y est entouré du batteur Terry Bozzio (qui chante sur plusieurs titres : Tryin' To Grow A Chin, I'm So Cute), du guitariste Adrian Belew (qui chante, aussi, et livre notamment, sur Flakes, une inoubliable et hilarante parodie de Bob Dylan), du bassiste Patrick O'Hearn, du guitariste Davey Moire, du chanteur Napoleon Murphy Brock, des claviéristes Tommy Mars et Peter Wolf... Zappa tient le chant, la guitare lead, sur une bonne partie de l'album, qui sonne cependant bien collectif.

FZ3

Sheik Yerbouti (jeu de mots sur "shake your booty", "remue ton popotin", très KC & The Sunshine Band, tout ça) est un délire d'art-rock et de free-jazz totalement décomplexé, aux morceaux parfois assez salaces, il faut le préciser. Jewish Princess fera un peu scandale, l'Anti-Defamation League (une organisation luttant contre l'antisémitisme) s'en prendra à Zappa, qui ne s'excusera pas, prétextant qu'il ne faut pas voir le mal partout. La chanson parle des stéréotypes juifs, et des jeunes filles juives. Ce n'est vraiment pas très fin, mais on parle de Zappa, en même temps. Bobby Brown (renommé Bobby Brown Goes Down sur le CD) est une autre chanson bien lourde dans ses paroles assez graveleuses, une chanson hilarante qui, en Scandinavie, cartonnera, ce qui ne manquera pas d'interloquer Zappa, qui demandera à CBS, sa maison de disques de l'époque, de faire une étude sociologique pour essayer de comprendre le phénomène ! I Have Been In You ("j'ai été en toi") serait une manière, pour Zappa, se se moquer du I'm In You de Peter Frampton sorti en 1977. Broken Hearts Are For Assholes se passe de commentaire, Zappa, Bozzio et Belew traitant de trous du culs à peu près tout le monde, arguments à l'appui. Parfois, on ne peut qu'être d'accord. Dancin' Fool est une tentative rigolote de faire un tube disco à la con, et ça marchera, en plus !! Flakes, outre son hilarante parodie dylanienne, propose, dans un autre passage, des paroles bien marrantes (traduit en français : Mes chiottes sont devenues dingues hier après-midi/Le plombier m'a dit "ne jamais foutre un tampon hygiénique dans la cuvette"/Cette information cruciale m'a coûté ma paie de la semaine/Et pas plus tard que le lendemain, mes chiottes se sont encore bouchées). Mais Sheik Yerbouti, c'est aussi Rat Tomago, Rubber Shirt, The Sheik Yerbouti Tango, trois décollages instrumentaux (basse, guitare), pas très longs (entre 3 et 5 minutes chacun), à tomber par terre, plus le passage instrumental central de Yo' Mama. Et le superbe City Of Tiny Lites interprété par Belew, le très punk I'm So Cute de Bozzio... Un album indescriptible, en fait. Un des meilleurs de Zappa, sans doute même son dernier monument. 

FACE A

I Have Been In You

Flakes

Broken Hearts Are For Assholes

I'm So Cute

FACE B

Jones Crusher

What Ever Happened To All The Fun In The World ?

Rat Tomago

We've Got To Get Into Something Real (Wait A Minute)

Bobby Brown (Goes Down)

Rubber Shirt

The Sheik Yerbouti Tango

FACE C

Baby Snakes

Tryin' To Grow A Chin

City Of Tiny Lites

Dancin' Fool

Jewish Princess

FACE D

Wild Love

Yo' Mama