R4

Laisse béton ! J'démystifie...

Ce disque est, j'ai envie de dire, important pour moi. C'est le premier que j'ai acheté, et même écouté, de Renaud, autrefois (avant son retour en grâce de 2002, alors qu'il était encore dans ses vapes de Ricard et qu'on ne parlait de lui que dans la presse people, à la rubrique "que deviennent-ils ?"), ayant acheté le CD pour vraiment pas cher. Sinon, ce disque, encore une fois sans titre officiel (mais les fans en trouveront rapidement un, t'inquiètes), est son troisième album. Il fait suite à un deuxième album franchement remarquable, Place De Ma Mob (surnom donné par les fans, mais que l'on retrouvera de toute façon sur les tranches de l'édition CD), sorti en 1977 et qui offrait un pataquesse de classiques du chanteur parigot. Ce troisième album, lui, est sorti en 1979. Encore une fois court (même durée, quasiment, que le précédent, soit ici un tout petit peu moins de 35 minutes, pour 10 titres), il est sorti sous une pochette montrant Renaud et sa copine d'alors (et qu'il épousera, je crois, l'année d'après), Dominique, future mère de leur enfant Lolita, et qui, à l'époque, était mariée avec Gérard Lanvin. C'est le premier album qu'il lui dédie, et la seule fois qu'elle apparaît (même si on ne la voit pas totalement) sur une pochette d'un album de son futur mari. Au recto, le couple pas encore officiel pose devant une voiture en train de cramer, et il en tient une, miniature, en main, qu'il regarde d'un air songeur. Au verso, ils sont tous deux dans la voiture, pas encore cramée, elle se remet du rouge à lèvres. L'album, comme je l'ai dit, ne porte pas de vrai titre, Renaud donc. Les fans le surnomment d'après la première chanson (et, dans une moindre mesure, la photo de pochette) : Ma Gonzesse

R5

Comme je l'ai dit, ce disque est important pour moi, j'ai découvert Renaud avec lui. Bon, je ne l'ai pas découvert vraiment avec Ma Gonzesse, hein ; je connaissais déjà plusieurs de ses chansons, la majeure partie d'entre elles datant d'ailleurs d'après ce disque, mais c'est le premier album que j'ai entendu, en totalité, de lui (et je ne connaissais, d'avance, aucune des 10 chansons de l'album). Comme précisé dans les hilarantes et franglaises notes de pochette du recto, qui épinglent peut-être les chanteurs de rock français de l'époque, Hallyday et Eddy, This disque has not been enregistred in Nashville, not mixed in L.A. but in Paris, in the Studio of the Dames. Renaud enregistrera à Los Angeles par la suite, mais en 1979, son budget n'est pas encore suffisant, même si son précédent album a super bien marché. Celui-ci, sincèrement, se vendra moins. Et il est, aussi, moins bon, autant le dire. Ce n'est pas mauvais pour autant, mais on notera, ici, tout de même, des morceaux très mineurs : Ch'timi Rock est caricatural (mais amusant), Sans Dec' ne vole pas haut, Le Tango De Massy-Palaiseau est, comme son nom l'indique, un tango, mais c'est assez moyen. Il y à aussi Salut Manouche, que j'aime bien, mais qui n'est pas, loin s'en faut, une des meilleures chansons de la première époque (qui s'arrête, d'ailleurs, là ; dès l'album suivant, Renaud franchit une étape) de Renaud. Et il y à une belle curiosité sur ce disque, Peau Aime. Situé en final, long de 4 minutes et enregistré live à Strasbourg en 1978, ce morceau n'est pas une chanson, c'est un monologue parlé, sans aucun accompagnement musical, dans lequel Renaud parle de lui, avec beaucoup d'humour (J'ai voulu m'faire tatouer un aigle au milieu du dos, on m'a dit "y'a pas la place, on va te tatouer un moineau", hé, y'a des moineaux rapaces !). Ce petit poème (d'où le titre en jeu de mots volontairement puéril) achève parfaitement le disque, c'est le seul exemple de ce genre dans la discographie studio de Renaud (enfin, sauf le monologue slammé qui achève son album de 2016). 

R6

Notons aussi J'Ai La Vie Qui M'Pique Les Yeux, belle complainte, un peu longuette toutefois, pas exceptionnelle mais plutôt bonne. L'album offre quelques classiques : C'Est Mon Dernier Bal, sur un loubard et ses potes qui, en quête d'une connerie à faire, d'une baston à déclencher ou de filles à draguer, se rendent dans un bal populaire. Le refrain est entraînant, et on comprend, dans le final, sa signification. On a Ma Gonzesse, dans lequel Renaud parle de qui vous savez, chanson tendre et drôle en même temps. On a La Tire A Dédé, dans lequel il parle d'un ami d'antan avec qui lui et d'autres potes ont fait les 400 coups, dans une vieille bagnole. Et on a, évidemment, Chanson Pour Pierrot, morceau sublimissime, touchant comme pas deux, dans lequel Renaud s'imagine avoir un gosse. L'année suivante, il en aura un, mais pas un garçon, une fille, Lolita, ce qui pour lui ne changera rien au bonheur d'être père, mais ici, c'est d'un garçon qu'il rêve. Une de ses plus belles chansons, cachée vers la fin d'un album un peu inégal, secondaire, mais tout de même franchement méconnu, trop méconnu. 

FACE A

Ma Gonzesse

Sans Dec'

La Tire A Dédé

Ch'timi Rock

J'Ai La Vie Qui M'Pique Les Yeux

FACE B

C'Est Mon Dernier Bal

Le Tango De Massy-Palaiseau

Chanson Pour Pierrot

Salut Manouche

Peau Aime