The_20Beatles_20__20A_20Hard_20Day_27s_20Night

Dieu que ça fait longtemps que je voulais réaborder ici les premiers albums des Beatles ! Le plus logique aurait été de les refaire par ordre chronologique, de leur deuxième opus,  With The Beatles (Please Please Me, le premier, ayant été refait par mes soins il y à deux ans), à Help !, mais comme l'autre jour, j'ai réabordé, comme une envie de pisser dans la nature, Beatles For Sale (1964, le quatrième album, fait juste avant Help !), je me suis dit qu'autant les aborder dans l'ordre que je voulais, le résultat serait le même. Donc, voici leur troisième opus, sorti en 1964, un album comptant clairement parmi leurs plus éclatantes réussites, et un de leurs albums les plus historiques : A Hard Day's Night. Historique pourquoi donc ? Pour trois raisons simples : d'abord, c'est le premier album entièrement constitué de chansons signées du groupe (toutes de Lennon/McCartney), alors que les deux précédents étaient au moins à moitié, ou presque à moitié, constitué de reprises (Twist And Shout, Boys, Roll Over Beethoven...). Ensuite, autre raison, c'est non le premier album de musique de film des Beatles, mais celui avec lequel ils ont passé un vrai cap, la Beatlemania démarre pour de bon avec cet album sorti sous une pochette des plus iconiques. Enfin, contrairement aux deux premiers opus, on ne trouve, ici, strictement rien à jeter, rien de rien, tout est absolument dantesque de la première à la dernière des 30 petites minutes (c'est, si on excepte le double EP britannique Magical Mystery Tour et les albums Capitol américains, le plus court des Beatles), et ce, pour un titre de moins que l'ensemble des albums du groupe de leur premier à Revolver, soit 13 titres (au lieu des sempiternels 14, donc).

beatles-hard-days-night

Musique de film, donc, que ce A Hard Day's Night, dont le titre vient d'une amusante expression de Ringo Starr (it's been a hard day... s' night, soit, en comptant le double sens de 's en anglais : ce fut une dure journée...il fait nuit, ou ce fut une dure nuit de journée) qu'il aurait 'trouvée' en la prononçant en deux temps, en regardant le ciel à la sortie du studio. Sacré Ringo. Le film est en noir & blanc et tourné un peu à la manière d'un documentaire sur le vif, la dure journée (et nuit !) des Beatles, dans leurs propres rôles, poursuivis par les fans et à peu près tout le monde, sur fond de leur propre musique. Le film est sorti en 1964, il porte le même titre que l'album (enfin, c'est plutôt l'inverse...), et en France, il fut baptisé Quatre Garçons Dans Le Vent, titre qui fera date. Réalisé par Richard Lester, qui signera aussi le second film des Beatles (Help ! en 1965), le film est rempli, donc, de chansons, dont aucune n'a un quelconque rapport avec le film, la plupart d'entre elles ayant en effet été signées un peu avant le tournage (Lester dira par la suite qu'il écoutera les chansons et décidera de laquelle prendre et à quel endroit la placer, en fonction de son ambiance et des scènes du film), sauf la chanson-titre, écrite spécialement, et servant pour les génériques. On trouve 8 chansons dans le film, mais seulement 7 sur la partie 'musique de film' de l'album (car, oui, j'ai oublié de le dire : la face A est celle de la bande-son, et la face B propose des chansons ne se trouvant pas dans le film). Ceci s'explique par le fait que I'll Cry Instead, à la base prévue pour être dans le film (et s'y trouvant en effet dans une nouvelle séquence rajoutée dans une ressortie du film en 1981, mais pas dans la version d'époque), fut remplacée au dernier moment par Can't Buy Me Love, qui venait d'être pondue, et  on la foutra ('la' : I'll Cry Instead) sur la face B de l'album (et donc, sur la face indépendante).

2933621343-2

Verso de pochette

Concernant ces chansons indépendantes, il est dit, dans le plutôt long texte situé au verso de pochette, qu'il aurait été dommage de ne pas proposer ces chansons sur l'album sous prétexte qu'elles ne soient pas issues de la bande-son. Donc il a été décidé de les mettre sur une face B. Le même procédé sera utilisé pour la deuxième bande-son, Help ! en 1965 (et quand les Ricains publieront Magical Mystery Tour en 1967, ils opteront pour un 33-tours avec, sur la face A, les chansons présentes sur les deux 45-tours anglais et, sur la face B, des singles indépendants de la bande-son de Magical Mystery Tour). Que dire au sujet de ces chansons, au nombre de 6 ? Qu'elles soient douces ou nerveuses, ces chansons sont, toutes, purement merveilleuses. Niveau nervosité, on a Any Time At All, I'll Cry Instead, When I Get Home et You Can't Do That : des tueries bien rock'n'roll (You Can't Do That est du pur rock 50's à la Chuck Berry, bien que signée Lennon/Macca, Any Time At All est interprétée par un Lennon ravageur...) ; niveau petites douceurs, I'll Be Back et Things We Said Today. Ce sont surtout ces deux chansons qui sont en lice pour le titre de 'meilleure de la face B', ce sont en effet de pures merveilles. Things We Said Today, de Paul, est une splendeur dans laquelle il semble parler de sa vie avec Jane Asher. Les deux ont une carrière (elle est actrice, et lui, musicien) et à cause de ça, ne peuvent plus se voir très souvent, n'ont plus trop le temps de faire des choses ensemble et, donc, quand ils se disent des choses le matin, font tout pour ne pas les oublier le soir venu. I'll Be Back, elle, de Lennon au chant (mais avec des harmonies vocales de Paul et George Harrison qui sont juste à tomber ; à mes oreilles, il faudra attendre Because, en 1969, pour que les Beatles sonnent aussi magnifiquement, en harmonies vocales), est une splendeur douce comme une pluie d'été, et qui achève l'album à la perfection. Elle semble sous influence du Runaway de Del Shannon, chanson de 1961 qui, en France, sera adaptée par Dave, dans les années 70, sous le titre de Vanina, pour l'anecdote à la con.

a-hard-days-night-train

L'autre face, celle des chansons du film, est encore plus réussie. 7 chansons qui, interprétées par Lennon ou Macca (sauf une, chantée par Harrison, mais signée Lennon et McCartney quand même), offrent elles aussi des atmosphères distinctes, et là aussi, pour pas mal d'entre elles, il y à photo pour savoir laquelle est la meilleure. Est-ce la chanson-titre, qui ouvre l'album avec cet accord carillonnant de guitare signé Harrison, si identifiable et mythique ? Est-ce And I Love Her, ballade tuante de beauté, signée Paul ? Est-ce une autre chanson interprétée par Paul, une de ses plus rock (pour les ceusses qui trouvent qu'il est le spécialiste de la musique mièvre), à savoir Can't Buy Me Love, rajoutée au dernier moment, et absolument prodigieuse ? Est-ce le très dylanien (le groupe le rencontrera au milieu de l'année 1964 et, par la même occasion, découvrira les joies de fumer un pétard) I Should Have Known Better de Lennon, avec son harmonica entêtant ? Ou bien l'autre grande ballade de la face A, signée Lennon celle-là, If I Fell, splendeur mélancolique ? Honnêtement, il y à match, toutes sont absolument géantissimes. Les deux autres chansons, Tell Me Why (bien efficace, enlevée, un poil en-dessous du reste mais c'est vraiment chipoter que de dire ça car elle est vraiment bien) de Lennon et I'm Happy Just To Dance With You, chantée par Harrison, sont certes un petit cran en-dessous, mais ces deux chansons sont à elles seules cent mille fois meilleures que les meilleures chansons de bien des groupes qui, après les Beatles, tenteront de les égaler, et de faire la même musique qu'eux.

timthumb

On a souvent dit que les Beatles étaient incapables de faire de mauvaises chansons. Pas totalement vrai, car il y en à quand même qui ne sont pas glorieuses, comme Mr. Moonlight ou I Don't Want To Spoil The Party (toutes deux sur l'album suivant, Beatles For Sale, disque fait par des Beatles un peu fatigués - rien qu'à voir la photo de pochette, on s'en rend compte - et constitué presque à moitié de reprises de rock'n'rolls, comme si le groupe n'avait pas eu la force de composer 14 nouvelles chansons), ou bien Do You Want To Know A Secret sur le premier album Please Please Me. Mais dans la quasi-totalité, les chansons du groupe sont des merveilles, de style différents, certains très directes, d'autres nécessitant plusieurs écoutes, plusieurs approches, plusieurs niveaux de 'lecture'. Celles de A Hard Day's Night sont du genre 'direct', 13 chansons tour à tour rock ou douces, des chefs d'oeuvre absolus pour 9 d'entre elles, et pour les 4 restantes, c'est quand même remarquable. Histoire de finir la chronique avec une envie de prendre des cachets d'aspirine, on notera qu'aux USA, deux albums seront faits, oui, deux : tout d'abord la bande-son du film, même titre qu'en Europe, sortie sous une pochette un peu similaire à celle de l'album anglais, mais en fond rouge, et avec moins de photos (et elles sont agrandies, on ne voit que le haut des têtes), album intégralement constitué des chansons du film (les 7 de la face A, donc) plus I'll Cry Instead avec, en plus, des instrumentaux faits à la va-vite, basés sur les chansons et servant de bouche-trous. Quand Help ! sortira aux USA, ça sera fait de manière similaire. L'autre album, sorti en 1964 aussi, s'appelle Something New (je l'ai abordé ici récemment), et est constitué de 11 chansons (pour un peu moins de...25 minutes ! Le plus court des albums américains Capitol) dont 8 issues de l'album A Hard Day's Night. Précisément de 4 chansons de la face 'film' (et il y à donc des doublons avec l'autre album américain sorti peu avant, une aberration totale !) et 4 de la face B. Les chansons restantes seront placées, je crois, sur deux albums différents : Beatles '65 (qui est constitué essentiellement des chansons de l'album Beatles For Sale), et de pour I'll Be Back, et The Beatles' Second Album (1964, essentiellement constitué des chansons de With The Beatles) pour You Can't Do That. Un vrai bordel. Et si après ça, vous ne voulez pas de Doliprane ou de Nurofen, c'est que vous connaissez déjà ces albums américains Capitol si décriés (par les Beatles eux-mêmes, déjà) ou que vous avez eu la flemme d'aller jusqu'au bout de cet ultime paragraphe !

FACE A

A Hard Day's Night

I Should Have Known Better

If I Fell

I'm Happy Just To Dance With You

And I Love Her

Tell Me Why

Can't Buy Me Love

FACE B

Any Time At All

I'll Cry Instead

Things We Said Today

When I Get Home

You Can't Do That

I'll Be Back