h_20_1426902_1234852022

 Attention, on est ici en présence d'un disque important, crucial, essentiel, majeur, historique...mais, aussi, d'un disque, et c'est vraiment paradoxal mais cruellement vrai, mineur et inégal, très vieillot. Les Beatles, je pense que ça doit vous dire vaguement quelque chose dans votre tête ? Ce disque de 1963 est leur premier. Le groupe s'est fondé, officiellement, en 1962, ils étaient alors avec un batteur du nom de Pete Best, lequel sera durant l'année 1962 remplacé par Ringo Starr. Sacré Pete Best, va... il ne démérite pas de son surnom de mec le plus scoumounard de l'histoire du rock. Il a évité de justesse la consécration en tant que batteur du futur plus grand groupe de rock du monde, pensez donc. C'est passé à un cheveu, que dis-je, à un poil de cul de fourmi pygmée, même. Auourd'hui encore, certains pensent que les Bitteuls se sont formés direct avec le carré magique McCartney, Lennon, Harrison et Starr. La faute au fait que Best ne joue sur aucun morceau studio officiel du groupe parmi ceux présents en singles et albums. Et cessons de parler de Best, le mec a vécu toute sa vie, et il vit encore, en sachant qu'il est passé à ça de la postérité assurée et définitive, et à l'heure actuelle, il ne s'est toujours pas suicidé donc ça va, je pense qu'il assume et a encaissé le coup. Reparlons du quatuor John, Paul, George et Ringo, les quatre Saints les plus connus du monde occidental de la seconde moitié du XXème siècle et de la première et de la seconde moitié des quarante siècles à venir. Ce disque, court comme il se doit (à l'époque, on ne faisait pas des disques de 50 minutes, sauf dans le jazz) vu qu'il aligne 14 titres pour même pas 33 minutes, est le premier album studio des Fab Four, qui, à l'époque, étaient déjà connus (Love Me Do, leur premier single, un gros succès comme on le sait, date de 1962), mais pas encore des Dieux vivants. L'album s'appelle Please Please Me, et sa pochette est on ne peut plus mythique ; prise dans les escaliers des locaux d'EMI, elle sera refaite en 1969 par des Beatles chevelus et barbus afin de servir de pochette pour Get Back, l'album qui, au final, sera rebaptisé Let It Be, et qui sortira en 1970 (sous une autre pochette). La photo de 1969, prise au même endroit, avec les Beatles dans la même position, servira pour les deux compilations de 1973, 1962/1966 et 1967/1970, alias le best-of rouge (le premier) et le best-of bleu (le second). Deux compilations qui réutiliseront aussi la pochette de Please Please Me, ou plutôt, une photo alternative de la même session (le recto du rouge - photo de 1962 - est le verso du bleu - qui a comme recto la photo de 1969 -, et ainsi de suite).

beatles%201963

Une des nombreuses photos de la série maman, regarde, j'ai de jolies dents et un sourire de con ! des Beatles...

Please Please Me est souvent dans les listes des meilleurs albums de tous les temps. Je gage que sa place dans pareils classements est surtout attribuée au fait qu'il s'agit du premier album studio des Beatles. Sincèrement, si les Beatles n'avaient pas, par la suite, fait la carrière qu'ils ont fait, nul doute qu'en dépit de ses quelques excellentes chansons, ce premier album n'aurait pas fait autant parler de lui. Oui, on a, sur ce disque, Love Me Do, mais pardon, Love Me Do (qui ouvre la face B), malgré qu'elle soit mythique, a-t-on déjà entendu chanson plus soupasse, mièvre, co-conne ? Les paroles...certes, c'est pas du Thomas Pynchon qu'écrivaient Lennon et Macca à l'époque, mais tout de même : Love, love me do/You know I love love you/I'll always be true/So please, love me do. Je ne traduirai pas, ça flanquerait la chiasse à un livre de Victor Hugo... Musicalement, entre cet harmonica, ces harmonies vocales et cette sympathique guitare, ce morceau est meilleur que dans ses paroles. Autres chansons mythiques de l'album, I Saw Her Standing There, Please Please Me et deux reprises bien efficaces, Boys (des Shirelles) par Ringo et Twist And Shout, qui défenestre le chat du concierge en guise de conclusion. Des chansons vraiment bonnes, rien à dire. L'interprétation est quasiment sans failles, le groupe a encore à se poser (il leur faudra encore deux albums pour ça) mais pour un premier opus, c'est bon. Malheureusement, le reste des chansons (en grande partie des reprises) vole moins haut qu'un cannelé jeté par la même fenêtre que feu le chat du concierge : P.S. I Love You (face B du single Love Me Do), Anna (Go To Him), There's A Place, Do You Want To Know A Secret, Misery, A Taste Of Honey, Baby It's You, Je m'arrête ou je continue ?, comme Roger Jouret, philosophe belge (allez y, cherchez qui c'est, que je rigole ! Siiii, il existe !!) le disait dans un remarquable essai en 1980.

beatles-please-please-me-1595961

Ce disque est donc essentiel pour tout fan des Beatles, et pour tout fan de rock, mais il est aussi franchement inégal et même assez moyen, quatre chansons réellement fantastiques (Please Please Me, I Saw Her Standing There, Boys, Twist And Shout ; non, je ne cite pas Love Me Do dans les sommets !) pour une belle bonne gross poignée de chansons assez insipides, qui vieillissent mal et n'ont vraiment pas grand chose d'intéressant. L'album suivant sera nettement meilleur sans être toutefois, lui aussi, proche de la perfection (loin de là, même), il faudra attendre le troisième album pour commencer à parler de grand album (et le cinquième pour parler de sommet). Please Please Me est tout de même un disque culte, et je dois dire que je l'aime mieux maintenant qu'autrefois (l'ancienne chronique le classait en 'ratages' ! Si !), mais il n'en reste pas moins que voici, pour l'éternité des siècles amen, le moins percutant des albums des Beatles. Le groupe est né, il est lancé, il deviendra très bientôt totalement mythique et majeur, mais remercions quand même quelqu'un, Là-Haut, que leurs albums suivants soient infiniment supérieurs à ce coup d'essai, sinon, nul doute que les Beatles seraient partis avec l'eau du bain... Se dire qu'en même pas 8 ans, ils passeront de Love Me Do et ses paroles à faire avorter un scolopendre à Across The Universe et The Long And Winding Road, ça laisse rêveur...et admiratif...

FACE A

I Saw Her Standing There

Misery

Anna (Go To Him)

Chains

Boys

Ask Me Why

Please Please Me

FACE B

Love Me Do

P.S. I Love You

Baby It's You

Do You Want To Know A Secret

A Taste Of Honey

There's A Place

Twist And Shout