SNF1

On va reparler encore un petit peu cinéma, via une bande originale de film, quelques semaines après avoir réabordé le cas (le très intéressant cas, même) de la bande-son du Shining de Kubrick. Bon, là, c'est pas vraiment le même genre musical, ni le même genre cinématographique (même si les détracteurs du film diront sans doute que c'est une horreur, ah ah ah), vu qu'on va parler d'un film musical. Pas d'une comédie musicale où les acteurs passent leur temps à chanter eux-mêmes entre deux scènes de comédie, non, un film tourné normalement, mais dont l'intrigue est centrée autour de la musique. Bref, c'est La Fièvre Du Samedi Soir, film réalisé en 1977 par John Badham, qui va nous intéresser ici, et, donc, son album de bande originale, un double album (tout tient sur un seul CD) absolument mythique offrant 17 titres chantés ou instrumentaux, conçus pour le film ou ayant juste été utilisés pour. Rappel rapide de ce dont parle le film : un jeune homme d'origine italienne, new-yorkais, passionné de danse et de disco, écume les night-clubs, mais ne fait pas grand chose d'autre de sa vie. Il rencontre une jeune danseuse classique, très collet-monté, qu'il s'empresse de séduire, mais leur amour est impossible, elle aime une clé à molette qui est d'une jalousie terrible (Renaud, couché !) car elle et lui ne sont pas vraiment du même milieu. Bref, une histoire d'amour impossible à la con. Réalisé avec des gants de ski, en plus, sauf les scènes de danse. Les acteurs (Travolta a clairement été révélé via ce film, mais ce n'est pas son premier) sont corrects, sans plus. Heureusement, il y à la musique, ce qui, pour un film musical, est tout de même la base.

SNF2

Et la musik, ici, est fantastik. Saturday Night Fever Soundtrack offre 17 titres qui, pour la majeure partie d'entre eux, sont prodigieux. 6 des 17 titres sont signés des Bee Gees, qui entament ici leur fameuse période disco (l'année suivante, ils sortent Spirits Having Flown, avec le hit Tragedy), période qui n'est vraiment pas leur meilleure, et ça me tue de me dire que pour beaucoup de monde, les Bee Gees, ce sont leurs hits disco de leur fin de carrière, alors que leurs premiers albums, et jusqu'au milieu des 70's, mamma mia, c'est de la pop de haute qualité (Trafalgar, Odessa, etc...). Mais les morceaux que le groupe ont conçu et enregistré (au Château d'Hérouville pour les plus récents, car deux d'entre eux n'ont pas été faits pour le film) pour le film, tout en étant disco, sont de qualité, vraiment. On a évidemment Stayin' Alive, que l'on ne présente plus, c'est la chanson la plus connue du groupe, la plus mythique, et que l'on aime ou qu'on déteste, il faut reconnaître que si vous foutez ce morceau dans une boîte de nuit en 2020, les gens continueront de danser dessus comme ils le faisaient en 1977/78. On a How Deep Is Your Love, ballade à l'ancienne, datant des mêmes sessions (c'est bien simple, seules les deux dernières chansons du groupe sur l'album sont plus anciennes), une superbe chanson au climat vaporeux qui n'aurait pas dépareillé sur un des précédents albums du groupe. On a Night Fever, quasiment le titre du film (à la base, le film devait s'appeler ainsi) et, il me semble car ça fait une paye que je ne l'ai pas revu, ce film, sa chanson de générique de début. Un autre bon titre disco. More Than A Woman est une sorte de ballade disco également très réussie, que j'aime beaucoup. Ces quatre morceaux sont tous sur la face A. Les deux titres restants sont au milieu de la face C, il s'agit de Jive Talkin' (morceau de 1975 très réussi, de la bonne pop, mais morceau royalement absent du film, au passage...) et du plutôt réussi mais pas très subtil dans ses arrangements You Should Be Dancing (de 1976, issu de la première tentative disco du groupe, Children Of The World). Voilà pour les Bee Gees.

SNF3

Et le reste, soit quand même 11 titres ? On a, la plupart du temps, du lourd : Boogie Shoes par K.C. & The Sunshine Band, Open Sesame par Kool & The Gang, Disco Inferno (long de 10,50 minutes dans la version vinyle de l'album, mais il me semble que la version CD, du moins la première, en propose une version raccourcie de moitié) des Trammps, sont des classiques, ce que ne sont peut-être pas la version de More Than A Woman par le groupe Tavares (mais cette version est tout de même très bonne) et le If I Can't Have You d'Yvonne Elliman (une choriste et chanteuse ayant notamment joué dans la première version de Jesus Christ Superstar et ayant chanté sur les albums de Clapton dans les années 70), mais ce sont de bonnes chansons. Des artistes et groupes, évidemment, sous contrat avec RSO, le label du producteur du film, Robert Stigwood. On a aussi, sur l'album, des instrumentaux : une version remaniée en 1975 (l'originale datant de 1971) de K-Jee, de MFSB ; une relecture à la sauce disco, signée Walter Murphy, de la 5ème Symphonie de Beethoven, A Fifth Of Beethoven, cultissime mais pas très subtile ; un génial Calypso Breakdown signé Ralph McDonald, qu'il est impossible d'écouter sans se mettre à remuer un peu partout ; et trois morceaux de David Shire (qui fut le mari de Talia Shire, pour l'anecdote), Salsation, Manhattan Skyline (qui respire New York y night par tous ses pores) et Night On Disco Mountain, relecture modernisée de La Nuit Sur Le Mont Chauve de Moussorgsky. Comme on le voit, ces morceaux, chantés ou instrumentaux, sont dans l'ensemble excellents, faisant des 74 minutes de ce double album une des meilleures bandes originales de film qui soient, que l'on aime ou pas la disco (de toute façon, ce n'est pas à 100% de la disco ici). Personnellement, je n'aime pas le film, mais cet album, un des premiers vinyles que j'ai eu dans ma collection (en fait, il appartient à ma mère à la base), est un album que je réécoute de temps à autre, et à chaque fois avec un bon gros sourire sur les lèvres pendant tout le temps que prend l'écoute. Remarquable !

Stayin' Alive

How Deep Is Your Love

Night Fever

More Than A Woman

If I Can't Have You

FACE B

A Fifth Of Beethoven

More Than A Woman

Manhattan Skyline

Calypso Breakdown

FACE C

Night On Disco Mountain

Open Sesame

Jive Talkin'

You Should Be Dancing

Boogie Shoes

FACE D

Salsation

K-Jee

Disco Inferno