Animal_Magnetism

Cet album est très important pour moi, au même titre que A Night At The Opera de Queen ou Isolation de Toto. En effet, de même que ces deux autres albums n'ayant absolument rien à voir ensemble, j'ai découvert Animal Magnetism de Scorpions durant mon enfance, et cet album, comme les deux autres, m'a accompagné durant de très longues années, et ça continue actuellement. Bref, c'est un disque que je connais par coeur et que j'adore tout particulièrement.

untitled

Animal Magnetism est le premier album que les Scorpions, groupe de hard rock allemand, ont sorti dans les années 80. L'album date d'ailleurs de 1980 tout rond. C'est un disque aussi efficace que simple, enregistré par un groupe qui digérait le succès de Lovedrive (album précédent, 1979), et dont le fameux chanteur, Klaus Meine, souffrait de polypes à la gorge (il dûr se faire opérer après la sortie de l'album, et retrouvera ses pleines capacités vocales par la suite). On critiquera Animal Magnetism de la sorte, en disant que Meine semble distant, sur l'album, qu'il ne semble pas au mieux de sa forme. C'est en effet exact, et il suffit d'écouter Hold Me Tight ou Only A Man pour se rendre compte que Klaus Meine, non seulement n'avait pas la pleine capacité vocale nécessaire, mais en plus en arrivait à saturer, vocalement parlant, à se forcer, et ça devait être douloureux, à chanter le plus fort possible. Rien que pour ça, respect. Car sa voix reste quand même efficace sur l'album (Make It Real, le tube de l'album).

4e7bd12c9dcc264424e5eaac42537399_d5f

Tout album de Scorpions possède son tube, et son slow qui tue. On se souvient de chansons telles que Born To Touch Your Feelings (sur Taken By Force, 1977) ou Always Somewhere et Holiday (sur Lovedrive). Il y aura, par la suite, When The Smoke Is Going Down (Blackout, 1982)... Sur Animal Magnetism, c'est le long et magnifique Lady Starlight qui occupe la place de slow. Une chanson vraiment mémorable. Si on la compare aux déflagrations de Don't Make No Promises, 20th Century Man ou du grandiose et cultissime The Zoo (une chanson que le groupe joue à chaque concert, vous dire donc son importance !), c'est un peu comme de comparer une caresse avec un coup de boule. Pas la même finalité. Et il y à aussi les 6 minutes de Animal Magnetism, chanson hypnotique, psychédélique, sur laquelle le groupe retrouve la veine de ses premiers albums (Lonesome Crow, Fly To The Rainbow). Un titre puissant, qui achève l'album en grandeur.

2210859731_small_1

Animal Magnetism, avec sa pochette osée et rigolote désignée par les fameux Hipgnosis, est un disque efficace et heavy, certes pas aussi novateur qu'on l'aurait voulu, mais franchement intéressant et jouissif. Mon préféré des Scorps', point final. Ne serait-ce que pour les deux derniers titres.

FACE A

Make It Real

Don't Make No Promises (Your Body Can't Keep)

Hold Me Tight

20th Century Man

Lady Starlight

FACE B

Falling In Love

Only A Man

The Zoo

Animal Magnetism