00606949365325_S

En 1979, le groupe de rock The Police, power-trio mené par le bassiste/chanteur Gordon 'Sting' Sumner, sort son second album, Reggatta De Blanc. Initialement groupe punk (qui était mal aimé des punks en raison du nom de leur groupe et du fait que les membres prétendaient aimer le jazz et le rock pur), The Police est cependant bien plus influencé par les musiques world que par les sonorités punk. Seul leur premier album, Outlandos D'Amour (1978), peut être, à la rigueur, catalogué comme punk. Reggatta De Blanc, lui, est furieusement reggae, comme son titre multilingue (une constante du groupe jusqu'à 1981) le prétend : du reggae de blanc.

4056010

Le groupe est constitué de Sting (basse/chant/composition), du guitariste Andy Summers et du batteur Stewart Copeland (marrant, son nom de famille : Copeland, qui fait penser à la police). Reggatta De Blanc, produit par le groupe et Nigel Gray, est un des meilleurs albums du groupe avec Synchronicity. Mais là où Synchronicity est totalement pop (et selon moi, leur sommet), Reggatta De Blanc, lui, ne l'est pas. Seulement deux tubes ici : Message In A Bottle et le quintessentiel du groupe Walking On The Moon. Bring On The Night a aussi été un petit succès à l'époque.

The_20Police_775190

Tout n'est pas excellent sur ce disque, malgré le fait qu'il fasse partie de ce que les flics ont fait de mieux. Does Everyone Stare est énervante, avec ce piano entêtant et franchement monotone. Les deux titres les plus courts (et punks), Contact et On Any Other Day, et surtout Contact, sont vraiment médiocres. Mais le reste de l'album est d'un niveau vraiment extraordinaire, même si certains titres nécessitent plusieurs écoutes (The Bed's Too Big Without You et le super Deathwish).  Comme vous l'aurez remarqué en regardant le tracklisting, les titres les moins bons sont tous sur la seconde face. De fait, la première face est vraiment d'un niveau supérieur à la seconde, même si le meilleur titre de l'album (Walking On The Moon, ambiance reggae-rock extraordinaire, son de guitare terrible de Summers dans les refrains, basse puissante, voix inimitable de Sting) ouvre la face B.

the_police

Message In A Bottle, tube immense, est un excellent titre pour ouvrir l'album. L'instrumental Reggatta De Blanc, reggae-rock, est extraordinaire, avec ses di-oooooooh, di-eeeeeeeeh, di-eeeehooooooh de Sting en guise de paroles. Et la fin du morceau laisse la part belle à Andy Summers et sa guitare (aussi à l'honneur dans la coda de Bring On The Night, splendeur reggae). It's Alright For You est le titre le plus énergique et punk de l'album, histoire de rappeler que malgré leur virage reggae et pop, The Police était un groupe de punks (dans lequel le premier gratteux était un Corse, Henri Padovani, qui a quitté le groupe avant le premier album). No Time This Time laisse sur le cul, notamment cette intro de batterie (Copeland, batteur immense).

ThePolice1

Reggatta De Blanc est un classique du rock, un album remarquable bien que pas parfait (trois chansons médiocres). The Police n'a sorti que 5 albums dans leur carrière, entre 1978 et 1983. Aucun ne peut être considéré comme mauvais, même si les deux albums que le groupe sortira par la suite (Zenyatta Mondatta, Ghost In The Machine) sont assez inégaux. Pour beaucoup, ce disque est le sommet absolu du groupe. Ca reste, en tout cas, un très grand album. 

FACE A

Message In A Bottle

Reggatta De Blanc

It's Alright For You

Bring On The Night

Deathwish

FACE B

Walking On The Moon

On Any Other Day

The Bed's Too Big Without You

Contact

Does Everyone Stare

No Time This Time