JP1

Il y à longtemps, j'écoutais énormément de hard-rock et de heavy metal, et même de thrash metal, bref de la musique assez teigneuse et violente. Je ne vais pas dire que j'ai arrêté d'en écouter (le jour où je cesserai d'écouter Led Zeppelin, Deep Purple, Blue Öyster Cult, Guns'n'Roses, Rainbow, UFO et Black Sabbath n'est pas encore arrivé, les mecs), mais c'est cependant évident, je dois le reconnaître, tout en continuant d'aimer leur musique, j'écoute désormais bien moins souvent Iron Maiden, Metallica, AC/DC, Motörhead et Judas Priest. Aah, Judas Priest...Ce groupe, je me souviens avoir bouffé leur albums, enfin une grande partie d'entre eux (tous leurs albums de leurs débuts jusqu'au début des années 90), en une période assez record de trois semaines environ, il y à une vingtaine d'années. J'allais au bahut, et leur musique m'accompagnait dans le walkman. Je me souviens, j'écoutais particulièrement les albums Sin After Sin (1977), Stained Class (1978), le live Unleashed In The East (1979) et Screaming For Vengeance (1982). Mais l'album que j'ai décidé de réaborder est celui qui m'a fait découvrir le groupe (et ce fut le cas pour bien d'autres car tout en étant loin d'être leur premier, c'est celui qui a obtenu, à l'époque, le plus gros succès commercial), un album sorti en 1980, leur sixième album studio (et septième tout court) si je ne m'abuse : British Steel

JP2

Verso vinyle (ici, d'une réédition avec bonus-tracks, qui place en fin de face A un morceau situé en seconde position sur la face B, d'ordinaire...)

Ce disque est sorti, apparemment, sous deux tracklistings différents, et pour être honnête, je ne sais pas lequel est le vrai, l'original. J'ai le vinyle, réédité récemment, et l'ordre est celui indiqué plus bas. Mais mon CD, lui, place Breaking The Law en troisième position. Apparemment, le tracklisting CD serait le bon, celui de mon vinyle serait celui de la version américaine de l'album, et je dois dire que celui du CD est peut-être meilleur, Rapid Fire formant une meilleure chanson d'intro d'album que Breaking The Law. Cette dernière, courte (2,35 minutes), est un des tubes du groupe, une chanson mythique et vraiment réussie, mais, je ne sais pas, je trouve qu'elle ne fonctionne pas trop en ouverture, ça fait trop bourrin. Enfin bref. L'album, qui sera un gros, gros succès commercial à sa sortie, a été enregistré à Ascot, Angleterre, dans la propriété qui, autrefois, appartenait à John Lennon (et qui, après le départ définitif de Lennon pour le USA, sera rachetée par son pote Ringo Starr, qui en était le proprio en 1980), qui y enregistra Imagine. Ringo rebaptisera le studio Startling Studios, d'ailleurs. Le groupe a enregistré l'album non pas dans le studio, mais dans la maison elle-même, en février 1980. L'album sortira mi avril et se classera 4ème des charts en Angleterre, et sera aux USA leur premier album disque d'or. Outre le 'tube' Breaking The Law, on trouve ici quelques morceaux de choix : le second single Living After Midnight, Rapid Fire, le martial Metal Gods, You Don't Have To Be Old To Be Wise...

JP3

British Steel (sur lequel le chanteur Rob Halford, assez caricatural avec ses tenues cuir clouté/SM/motard infernal, brille de mille feux) offre tout de même une chanson qui n'est pas du niveau du reste de ce court (36 minutes) album : United. Sorti en single (ce fut le troisième single promotionnel), la chanson, qui achève la face A, est une sorte de power-ballad au refrain fédérateur, du genre à faire brailler les fans dans les stades, mais c'est d'une platitude, d'une mollesse, qui fait vraiment tache sur l'album. Coincée (avec le changement de face qui sépare, quand même, pour la dernière citée) entre le très féroce Grinder et le génial Living After Midnight, cette chanson est pour moi le ventre mou de l'album, la chanson qui ne s'imposait pas. Heureusement, le reste de l'album est vraiment excellent, parfois même génial (Metal Gods, chanson infernale...), on peut trouver tous les défauts à ce groupe, on peut lui trouver pas mal de qualités, Judas Priest (qui tire son nom d'une chanson de...Bob Dylan !) est un des groupes les plus cultes du hard-rock, et ils ont fait des albums remarquables, mais il faut vraiment aimer ce genre pour aimer ce groupe, ce n'est clairement pas un groupe de hard-rock pour débuter dans la découverte de ce genre musical (privilégiez dans ce cas des groupes moins violents et 'outranciers' comme UFO, Rainbow, Deep Purple et même AC/DC). British Steel est un de leurs meilleurs, ce n'est pas mon préféré mais c'est un disque que tout fan de hard-rock se doit, absolument, de posséder chez lui. 

FACE A

Breaking The Law

Rapid Fire

Metal Gods

Grinder

United

FACE B

Living After Midnight

You Don't Have To Be Old To Be Wise

The Rage

Steeler