abacab_CD_large

En 1981, Genesis sort l'album Abacab. Sous une pochette hideuse et enfantine se cache un album assez inégal, et même le moins réussi de tous les albums du groupe. Un disque fortement ancré dans les années 80, aux sonorités assez modernes pour l'époque. Depuis l'album précédent (le très réussi Duke, 1980), Genesis ne fait plus de rock progressif, mais du rock FM, pop. Le groupe de Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford devient une machine à tubes. Clairement, le style change, les fans aussi (on est rarement fan et de Genesis période Peter Gabriel, et de Genesis période Phil Collins, et plus particulièrement de Genesis période 80's/90's).

phil_collins_20061008_167413

Abacab alterne entre le terriblement bon et le plutôt moyen, voire même le terriblement mauvais. Commençons d'abord par évacuer le très mauvais : Who Dunnit ? est une aberration techno-pop horrible comme un furoncle au cul, sur laquelle Philou chante très mal des paroles très connes (Was it you or was it me, or was it he or she ?). Like It Or Not est largement plus soft (comme le reste de l'album), mais un peu ennuyeuse. Dans le registre du moyen, maintenant : Me And Sarah Jane, très sympa, mais trop long, et un peu ennuyeuse au début (la chanson met du temps à s'installer). Et Another Record, sympa aussi, mais sans grand intérêt.

untitled

En revanche, quand Abacab devient bon, c'est vraiment bon :  Le morceau-titre, assez long, est une furie électro-rock endiablée. Dodo/Lurker est un morceau progressif (le dernier moment progressif de la carrière de Genesis), et est extraordinaire, malgré un solo de synthés (partie Lurker) assez moche. Keep It Dark est le tube de l'album, et malgré un son de clavier assez énervant, cette chanson qui achevait la première face est une vraie bonne surprise. Man On The Corner est un slow sublime, sur lequel Collins chante à merveille, réellement. Et No Reply At All, avec la section de cuivres du groupe Earth, Wind & Fire, est dansant, énergique, plaisant, fun quoi. Ces deux dernières chansons citées sont mes préférées de l'album.

genesis82

Abacab (titre qui ne veut rien dire, c'est en fonction des accords de la chanson-titre, AB AC AB) est un disque mineur pour Genesis. Beau succès à sa sortie, il est irrémédiablement décevant, même si les amateurs de sonorités pop 80's sauront l'apprécier. Je ne le classe pas en 'ratages musicaux/coups de gueule' (ça aurait plus été 'coups de gueule') car avec le temps, j'ai fini par l'apprécier. Mais je le détestais vraiment, autrefois, sauf Keep It Dark et Man On The Corner. Quelqu'un qui découvre Genesis progressivement, album par album, sera forcément déçu par cet album, mais il ne faut pas se décourager, car Abacab, bien que loin d'être grandiose (les titres les plus ratés le sont vraiment, et il y à peu de chances que je ne devienne un jour fan de tout le disque), recèle quand même de très bons moments. 

   

FACE A

Abacab

No Reply At All

Me And Sarah Jane

Keep It Dark

FACE B

Dodo/Lurker

Who Dunnit ?

Man On The Corner

Like It Or Not

Another Record