capsa8387

Second album de Creedence Clearwater Revival, Bayou Country est un des meilleurs albums du groupe de John Fogerty (chant, guitare). L'album est sorti en 1969, l'année Creedence par excellence, car trois albums, tous exceptionnels, sortiront cette année-là : Bayou Country, Green River et Willy And The Poor Boys. Pas moins de 6 tubes entreront au Hit Parade, issus de ces albums. Et en 1969, Creedence joue à Woodstock, et bien que Fogerty considérera la prestation du groupe comme mauvaise, ça entraînera quand même un ajout de popularité.

ccr1

Bayou Country offre 34 minutes de musique qui semble en effet provenir du bayou, des bas-fonds de la Louisiane, ce qui est d'autant plus amusant que le groupe est 100% californien. Le chant de John Fogerty, rauque, énervé, convient à merveille à Born On The Bayou, Proud Mary (les deux hits de l'album) ou au long (8,35 minutes) et bluesy Graveyard Train qui achève la première face. Et sur la seconde face, Keep On Chooglin', presque aussi long (comptez une minute en moins) que Graveyard Train, et tout aussi efficace, mais en plus boogie et énergique, en revanche, parfait pour achever l'album.

creedence_clearwater_revival_band_photo2

Bootleg et Penthouse Paupers assurent bien dans le registre court, simple, brut, mais aussi diaboliquement efficace que le Saint-Marc. En revanche, chaque album de Creedence Clearwater Revival est miné par une chanson anecdotique, banale, sans grande envergure, et la place, ici, est prise par la reprise sympa mais vraiment mineure de Good Golly Miss Molly. N'allez pas croire que c'est une chanson foirée. Mais les 2,40 minutes (la chanson la plus courte) sont relativement anodines. Il faut bien un titre mineur par album. Sur le disque suivant, ça sera The Night Time Is The Right Time, d'ailleurs. 

creedence20foto201pq8

Les musiciens sont excellents : John Fogerty donc, mais aussi Doug Clifford (batterie), Stu Cook (basse) et le frangin de John Fogerty, Tom, à la guitare rythmique. Production efficace (le son est parfait, notamment sur la réédition des 40 ans, chaudement recommandée, pour cet album comme pour les autres du groupe), signée John Fogerty. Creedence s'autoproduisait. Gros succès à sa sortie, en partie grâce à Born On The Bayou (que Francis Cabrel a repris, en français, sur son dernier album, le superbe Des Roses Et Des Orties) et Proud Mary (reprise par Ike & Tina Turner, entre autres, cette chanson parle d'un bateau à roues à aube), Bayou Country, avec sa pochette floutée, est un classique absolu de Creedence Clearwater Revival, leur premier chef d'oeuvre, mais pas leur dernier (et pas leur meilleur absolu, même si je le classe en seconde position derrière Willy And The Poor Boys). Pour fans de rock brut et efficace, c'est, on peut le dire, un essentiel.

FACE A

Born On The Bayou

Bootleg

Graveyard Train

FACE B

Good Golly Miss Molly

Penthouse Pauper

Proud Mary

Keep On Chooglin'