vanhalen_1984_fcover

Moi, j'aime bien le hard rock, et je n'ai rien contre le hard FM (hard rock des années 80, fortement teinté de sonorités synthétiques, à vocation de passer à la radio - Scorpions et Def Leppard en sont des exemples frappants). Mais quand un groupe de hard rock pur et dur se met d'un coup à virer hard FM, là, je dis 'non'. Car, franchement, ce disque de 1984 (qui, oh comme c'est drôle, s'appelle 1984) est une aberration. Van Halen nous avait habitués à mieux avec ses deux premiers albums (le premier, surtout, est un must-have total pour le hard rock, un disque parfait). Ici, l'album fait 33 minutes (la torture est courte, donc, un point positif à retenir pour la suite) pour 9 titres, dont un morceau instrumental de 1 minute ouvrant l'album et lui donnant son nom. En fait, cet instrumental est un déluges de claviers très pourri, servant surtout d'intro au titre suivant, le tube mondial Jump, sans doute le morceau que chaque personne connait en priorité de Van Halen, et pour ça, je trouve que c'est dommage. Bon, pour être honnête, le titre est loin d'être nul à ch..., je suis d'accord pour dire qu'il est entraînant, sympa, purement jouissif. Si le disque n'avait contenu qu'une seule chanson de ce style (baigné de synthés, ambiance Rocky, sentant pas mal la sueur des stades que le groupe remplira ensuite et dont le morceau sera régulièrement diffusé lors de matches de foot), ça aurait été Byzance. Au lieu de cela, c'est plutôt la Pologne, niveau originalité du truc. Parce que, après Jump (might as well, jump ! , on a droit à Panama (Paaaanamaaaa ! Paaaanamaaaa-aaaa !...du pur Bernard-Henri Levy, les paroles), autre tube du disque, et vraiment repoussant tant il est lourd. Ensuite, les tréfonds de l'horreur absolue sont atteints avec le risible (et heureusement court) Top Jimmy, qui possède quand même une intro assez sympa (enfin...bon...). Seul le morceau suivant, achevant la face A, Drop Dead Legs, vient sauver un peu la mise. Mais à ce moment-là, on le sait déjà : c'est foutu d'avance, et la face B semble si atroce qu'on n'a même pas envie de retourner le 33-tours (ou de laisser le CD tourner)...

van_halen_2

Allez, courage, un p'tit effort, on boit un coup, on en pisse un, et on attaque la face nord de l'Everest, la plus dure. La face B commence par un solo de batterie très vif et court, servant d'intro au nullissime et vain Hot For Teacher ('j'suis chaud pour la maîtresse', héééé ben dites donc...). Ensuite, I'll Wait, que pour des raisons inconnues (et que je ne veux pas trop connaître) je ne trouve pas si mal que ça. Saturée de synthés (l'intro fait peur, on se croirait chez Jean-Michel Jarre ou sur l'album Flash Gordon de Queen, voyez les références de la mort fatale qui tue), cette chanson est quand même le morceau que je sauve de 1984 avec Jump. Bref, je sauve un single face A/face B (même si ce n'est probablement pas I'll Wait qui a servi de face B au single Jump). On passe à l'avant-dernier titre du disque (courage, le bout du tunnel approche), Girl Gone Bad, assez sympa dans son refrain - giiiiiiiiiiirl gone bad...giiiiiiiiiiirl gone bad, ouais, je sais, c'est pas tout à fait du Didier Van Cauwelaert, mais on s'en rapproche - et relou partout ailleurs. Et le dernier, heureusement court, House Of Pain, dont le seul bon moment est le final (et pas seulement parce que c'est le final du disque en lui-même, bande de médisants ! Et pourtant...si, c'est vraiment le cas ).

van_halen_1984b

Au final, que reste-t-il de 1984 ? Un ange qui fume des clopes en couverture, une bande de hardos se la jouant synthétiques dans le contenu, et une ribambelle de chansons affreuses, avec, quand même deux titres assez moyens, mais corrects, I'll Wait et Jump. Franchement, 8, 50 de bien sur 33,30 de disque, c'est la plaie. Et un disque comme celui-ci, après des albums tels que Van Halen, Van Halen 2 ou Women And Children First, c'est honteux. Peu de temps après, David Lee Roth, chanteur du groupe, quittera Van Halen. Il sera remplacé par Sammy Hagar (voix plus rauque), et je ne vois pas quoi dire d'autre concernant la suite de la discographie du groupe, mis à part : R.I.P. Van Halen.

FACE A

1984

Jump

Panama

Top Jimmy

Drop Dead Legs

FACE B

Hot For Teacher

I'll Wait

Girl Gone Bad

House Of Pain