thin_lizzy_jailbreak_front

C'est rare de trouver des albums aussi parfaits que celui-ci. Sorti en 1976, Jailbreak n'est pas seulement le meilleur album du groupe de hard rock irlandais Thin Lizzy, mais aussi un des tout meilleurs albums de l'histoire du hard rock. 9 titres fulgurants, rien à jeter. Culte de bout en bout de ses 36 minutes. Phil Lynott (bassiste/chanteur métis d'origine brésilienne et irlandaise, mort en 1987) y chante comme jamais. Les classiques du groupe abondent, et on y trouve même un tube mondial. En plus, la pochette est superbe !
L'album s'ouvre sur la déflagration Jailbreak, riff de la mort, voix tuante de Lynott, rythmique infernale, ambiance 'bad boys', refrain génial. On ne s'en lasse pas. Le morceau suivant aborde la Mafia (Angel From The Coast) et est basé sur une rythmique plus calme (quoique...), intro limite rock traditionnel. S'il n'y avait pas ces ruades de guitares (de Scott Gorham et Brian Robertson), qui sont du pur hard rock.

thin_lizzy_22041980_01_400

Running Back démarre encore plus calmement, comme une ritournelle pop, et est, de fait, un des titres les plus calmes et rock purs du disque. Une bien belle chanson, limite une ballade, assez sympa. Presque aussi calme est le suivant, Romeo And The Lonely Girl. Lequel est tout aussi excellent. Puis la violence de Warriors, morceau en plusieurs rythmiques, inspiré par le Are You Experienced ? du Jimi Hendrix Experience, et très très heavy et magistral. Fin de l'acte 1.
La face 2 démarre par le tube total The Boys Are Back In Town, qu'il est inutile de présenter. Intro tueuse, mélodie imparable, solo d'enfer...Grandiose. A coté, on a la ballade triste Fight Or Fall, dans laquelle Lynott aborde ses multiples origines, irlandaises, africaines (Lynott est noir). Mélancolique, un morceau sur lequel Lynott chante comme jamais il ne l'avait fait avant. Poignant.

zap_lizzy

Cowboy Song démarre comme une plaisanterie country à la Lucky Luke, pour virer hard, tout en gardant cette ambiance country. Un titre fantastique. Mais le sommet de l'album est incontestablement le final, Emerald, chanson abordant la guerre, l'Irlande, et, donc, l'IRA. Intro grandiose, voix rageuse de Lynott, riffs tuants, solo infernal faisant de cette chanson un hymne, non pas du hard rock, mas carrément du heavy metal...Ce morceau est incontestablement LA chanson la plus réussie de Thin Lizzy, le sommet.
Jailbreak n'est hélas pas l'album le plus facile à trouver, Thin Lizzy n'étant plus actif, et pas aussi connu maitnenant que dans les années 70. C'est pourtant un des groupes de hard rock les plus talentueux, et cet album est leur meilleur absolu. Un disque rigoureusement essentiel pour tout fans de rock, et surtout de hard rock.

FACE A
Jailbreak
Angel From The Coast
Running Back
Romeo And The Lonely Girl
Warriors
FACE B
The Boys Are Back In Town
Fight Or Fall
Cowboy Song
Emerald