R16

Ah, m'asseoir sur un banc, cinq minutes avec toi...

Renaud a frappé un grand coup, très grand coup même, en 1983 avec un album enregistré à L'Os en Gelée, Morgane De Toi..., chef d'oeuvre intemporel de grande chanson française, un disque à la fois touchant et engagé, drôle et sérieux, produit à la perfection (il n'a pas pris une ride malgré son âge), très certainement, et je finissais ma chronique, hier, là-dessus, son meilleur album. Mais ce succès populaire, commercial, orné de nombreux hits, reste un peu amer pour Renaud. Il est content, très content même, mais il sent que sa maison de disques, Polydor, ne le soutient pas dans ses démarches et projets, aussi, il ne renouvelle pas son contrat avec eux et, en fin d'année 1983, signe sur Virgin Records, pour un montant record (pour l'époque) de 18 millions de francs. Il crée aussi son propre label, Ceci-Cela, et une maison d'édition, Mino Music. Il est un des premiers artistes à se produire au tout nouveau Zénith de Paris, en janvier 1984. Il passe au Printemps de Bourges, fait une tournée au Canada (Québec), et file même chanter à la Fête de l'Huma, malgré qu'entre lui et le Parti Communiste, à l'époque, c'était pas trop la joie. En 1985, Renaud écrit S.O.S. Ethiopie pour le collectif Chanteurs Sans Frontières dont il fait partie, album et concert au profit de l'Afrique, de l'Ethiopie en pleine famine. Gros carton, à l'américaine (USA For Africa et leur We Are The World de la même année), 1985 est l'année de la musique humanitaire, c'est aussi l'année du Live Aid de Geldof. 

R17

Verso de pochette ; sur la photo, avec Renaud, l'accordéoniste Jean-Louis Roques

La même année, Renaud part en URSS faire des concerts. Bien qu'encadré par des officiels, et ne pouvant vraisemblablement pas aller où il veut ni parler à qui il veut, Renaud appréciera ce séjour...au début. Il fait en effet un concert au Parc Gorki de Moscou qui, en un instant (il chante Déserteur, et les paroles, qui font allusion très clairement à la guerre froide, ne plairont pas du tout, les spectateurs se barrent un à un), va transformer ce séjour en moment de malaise. Ce séjour va modifier sa vision de l'URSS, du communisme même, et lui inspirer une chanson, Fatigué, qui achève à la perfection son album à venir (il sort en fin d'année 1985), ce Mistral Gagnant remarquable, premier opus sur Virgin Records, sorti sous une pochette au graphisme douteux le représentant, en pêcheur, têtant son pouce, bandana rouge en main (mais retiré de son cou, on le notera). L'album est dédié aux petits garçons qui ont les mains sur les hanches, allusion à un roman de Frédéric Dard (San-Antonio), un de ses amis. Enregistré encore une fois (mais pour la dernière) à Los Angeles, l'album sera un gros succès commercial et critique, on en parlera comme d'un album inquiet. Et en effet, sur les 41 minutes de l'album, sur les 11 titres, on en dénote plusieurs qui, abordant par ailleurs des sujets d'actualité, sont très sérieux, sombres même. En fait, mais c'est surtout le cas sur la face B, l'album est en alternance gai et sombre (ou mélancolique, au mieux). On a du délire ici : le court Tu Vas Au Bal ? d'à peine une minute, chanté à toute berzingue et achevé par la force des choses par un coup de gueule factice des musiciens ; Si T'Es Mon Pote, avec son riff de guitare metal, qui parle de la très possessive relation qu'entretient Renaud avec ses amis, il n'y en à que pour lui ; Baby-Sitting Blues, dans lequel Renaud parle d'une soirée où il a laissé sa Lolita avec une baby-sitter étudiante, le temps d'un resto avec sa femme ; et Le Retour De La Pépette, qui fait revenir la jeune bonniche (un peu conne) de Près Des Autos-Tamponneuses, Renaud la décrit partant en vacances à la mer, une sorte de Bécassine en version Tuche, conne comme c'est pas tolérable, chanson hilarante mais mineure. Trois Matelots, chanson sur trois matelots (tiens ?) dont Renaud, chanson sans aucun doute inspirée de faits réels mais construite comme une fable, parle de trois hommes engagés dans la marine, aux destins variables, trois alcoolos un peu loubards, un Breton, un Corse et un Parisien. Le chant est lyrique, les choeurs très virils, cette chanson est une petite épopée drôlatique que j'adore. 

R18

On a du délire, mais on a aussi de la tendresse : La Pêche A La Ligne parle de Renaud partant seul, un dimanche matin, à la pêche, et imaginant pendant ce temps-là sa femme, seule, sans doute en train de se lamenter parce que son amour de mari est absent (mais la réalité est sans doute toute autre, évidemment), chanson mélancolique dans laquelle il se livre en partie : tout n'est sans doute pas rose dans son couple, loin de là. On a Mistral Gagnant, évidemment, grande chanson, grand moment de tendresse où Renaud et Lolita sont assis sur un banc à nourrir les pigeons, à se parler. Le mistral gagnant, les plus anciens le savent, c'était une poudre de bonbons. Chanson inaltérable, ce piano est sublime. On a P'tite Conne, chanson triste dédiée à Pacale Ogier, fille de l'actrice Bulle Ogier. Pascale, jamais citée dans la chanson, est morte d'overdose, Renaud s'excuse, dans la chanson, de ne pas aller à son enterrement, afin de ne pas risquer de croiser celui qui lui a vendu la dose mortelle. Morts Les Enfants parle des premières victimes de la guerre, les enfants. Intifada, Bhopal. La chanson parle aussi des enfants décédés dans des attentats, des accidents (Morts les enfants de Sévéso... Morts les enfants de la route, papa picolait sans doute), de l'enfance sacrifiée, tout simplement. L'accordéon apporte une touche de pathos bien pesante, c'est évidemment volontaire, à ce petit chef d'oeuvre. Chef d'oeuvre aussi que Fatigué (Fatigué de me taire quand on blesse un enfant, quand on viole sa mère, quand la moitié du monde en assassine le Tiers), chanson engagée qui achève puissamment l'album. De même que Miss Maggie, tube à la fois hilarant et engagé, ouvre le bal. Guitare géniale (ce disque est le premier avec le guitariste Jean-Pierre 'Titi' Bucolo, mais Michael Landau est aussi de la partie), chant prenant, paroles qui en font prendre plein la gueule à Margaret Thatcher, la chanson, on s'en doute, sera mal prise par l'Angleterre, Thatcher était encore Premier Ministre. Mais aucune femme sur la planète s'ra jamais plus con que son frère, ni plus fière ni plus mahonnête, à part bien sûr Madame Thatcher... Bref, ce disque, c'est encore une fois du grand art. Malgré la présence d'une chanson vraiment mineure (Le Retour De La Pépette, petit nanar musical bien sympa, cependant). Quelque part, l'Âge d'Or de Renaud va prendre fin ici, malgré tout, l'album suivant sera tout sauf à négliger...

FACE A
Miss Maggie
La Pêche A La Ligne
Si T'Es Mon Pote
Mistral Gagnant
Trois Matelots
Tu Vas Au Bal ?
FACE B
Morts Les Enfants
Baby-Sitting Blues
P'tite Conne
Le Retour De La Pépette
Fatigué