Et une reprise de Queens of the stone Age, no one knows par le groupe The Divine Comedy. Génial!