1909946101_1

C'est le second live de Genesis (ce qui explique son titre), mais leur premier live officiellement reconnu, étant donné que Genesis Live (1973), leur premier live, n'avait pas été officiellement accepté par le groupe. Il possédait une qualité sonore assez moyenne, proche du bootleg de bonne qualité, et était franchement frustrant avec ses 47 petites minutes (pour 5 titres). Mais Genesis Live reste essentiel pour tout fan de Genesis, car c'est le seul album live officiel de la période Peter Gabriel. En 1977, le groupe sort son deuxième live, double, lui (et toujours en CD, vu que chacun de ses deux disques fait la bagatelle de 47/48 minutes !), et possédant une qualité sonore nettement plus convaincante. En fait, elle est tellement bonne, cette qualité sonore, que Seconds Out (tel est le titre de ce live) a toujours eu une réputation un peu bizarre : on n'a pas hésité à dire que l'album avait été refait en studio (c'est vraisemblablement le cas, mais ce n'est clairement pas le seul live de rock concerné par des retouches en studio), voire même, hérésie, qu'il était en fait un disque enregistré en studio avec des effets live par-dessus, pour faire croire à un live ! C'est évidemment faux, Seconds Out est bel et bien un live (enregistré à Paris, d'ailleurs), mais c'est vrai qu'il y à probablement eu une ou deux retouches en studio, pour affiner le son, refaire un truc...

HPIM2511

Vinyle (pochette intérieure et sous-pochettes)

Dans un sens, on s'en contrefout le tortillon, car tel qu'il est, Seconds Out est une vraie réussite, et le meilleur live de la Genèse. Et un des meilleurs lives de rock progressif avec YesSongs (de Yes), Welcome Back, My Friends, To The Show That Never Ends - Ladies And Gentlemen (Emerson, Lake & Palmer) et le coffret (depuis deux doubles CD) The Great Deceiver : Live 1973/74 de King Crimson. Et, accessoirement, un  très grand live de rock, tout simplement. Seconds Out est sorti en 1977, et propose des extraits de concerts de la tournée Wind And Wuthering (album de 1977 qui sera le dernier avec le guitariste Steve Hackett, il partira après la tournée, et, donc, est sur le live), dont seul un titre, Afterglow, est joué sur le live. On a un ou deux extraits de concert de 1976, avec Bill Bruford à la batterie (rappelons que Phil Collins, batteur du groupe depuis 1971 et chanteur depuis 1976, se faisait supplanter à la batterie sur scène, ne pouvant chanter en frontman et jouer de son instrument en même temps ; il tenait quand même la batterie sur des passages instrumentaux), mais Bruford se fera rapidement remplacer par Chester Thompson, qui joue sur l'essentiel de Seconds Out. On peut entendre Bruford sur The Cinema Show. Le live offre 12 titres (8 sur le premier disque ; 4 par face ; et 4 sur le second disque ; dont la face C occupée en totalité par un Supper's Ready de 24 minutes), et parmi ces 12 titres, quatre sont issus d'A Trick Of The Tail (1976), premier opus de Genesis avec Collins au chant, premier album sorti depuis le départ de Peter Gabriel.

600full-genesis

Le majeur reproche à faire à ce live, c'est qu'il ne soit pas plus long (il dure quand même 95 minutes, voire un chouia plus - 96 ? 97 ? - mais un disque vinyle de plus n'aurait pas été de refus, on aurait eu plus de morceaux, et sans doute plus de titres de Wind And Wuthering ; en fait, placer sur un troisième disque les morceaux live de 1976 (One For The Vine, The Fountain Of Salmacis, it/Watcher Of The Skies) présents sur la face D de l'édition américaine de Three Sides Live (1982) en lieu et place des morceaux studio de l'édition originale anglaise aurait été bien, même s'il aurait fallu réorganiser les faces, car le dernier disque aurait été, sinon, beaucoup trop court). Sinon, il assure, même si c'est dommage que l'intro manque sur Firth Of Fifth, qui démarre directement sur sa partie vocale ; et même si c'est dommage, aussi, que The Musical Box ne soit ici présent que parle biais de sa section finale (c'est d'ailleurs précisé entre parenthèses) et ne soit pas joué en intégralité. Supper's Ready est ici plus long d'une minute que la version studio, ce qui n'est pas la mort, une minute de plus ou de moins, on ne s'en rend pas compte ; si on peut préférer la version originale parce que chantée par Gabriel (qui fait passer plus de choses avec sa voix), Phil Collins ne se démerde vraiment pas mal du tout ici, il assure, même, et rien que pour les parties Lover's Leap (intro du morceau) Willow Farm et Apocalypse In 9/8 (et ce duel de batterie inouï), cette version est admirable ; et même du même niveau que l'originale, si, si !

Press-12

On ne le sent pas, à regarder cette photo, mais Hackett partira bientôt...

Le reste du live ? Si Robbery, Assault And Battery n'a jamais été mon morceau préféré de A Trick Of The Tail et du live, il est très bon, mais Squonk, The Carpet Crawlers, Afterglow, Dance On A Volcano, le final Los Endos, The Lamb Lies Down On Broadway, The Cinema Show sont immenses. I Know What I Like (In Your Wardrobe), au cours duquel on imagine Collins faire sa fameuse danse - et au cours duquel il chantonne des passages de I Love Paris In The Springtime, rappelons que l'essentiel du live est parisien - et Firth Of Fifth sont également immenses. Et The Musical Box aussi, malgré qu'il soit trop court. Dans l'ensemble, Seconds Out est un grand live, le meilleur du groupe, il offre d'immenses moments, et malgré un son un peu trop propre parfois, et le fait qu'il y aurait pu y avoir encore plus de morceaux (j'aurais adoré un triple album, ce qui aurait placé ce live au même niveau, en terme de durée, que les lives de Yes et d'Emerson, Lake & Palmer cités plus haut, qui sont triples en vinyle), il reste un extraordinaire document live de ce qu'était Genesis à l'époque. Un an plus tard à peine, une fois Steve Hackett parti (et remplacé, en live, par Darryl Stuermer), le groupe passera à un son plus pop et FM, ce qui occasionnera quelques albums très réussis (Duke, Invisible Touch), mais aussi un changement de style qui ne plaira pas aux premiers fans. Historiquement, le Genesis progressif s'arrête ici, avec ce Seconds Out majeur.

FACE A
Squonk
Carpet Crawlers
Robbery, Assault And Battery
Afterglow
FACE B
Firth Of Fifth
I Know What I Like (In Your Wardrobe)
The Lamb Lies Down On Broadway
The Musical Box (closing section)
FACE C
Supper's Ready
FACE D
The Cinema Show
Dance On A Volcano
Los Endos