album_gang_of_four_entertainment1

Si le rock doit servir pour faire passer des messages, alors cet album est un des plus grands représentants du genre, au même titre que le premier Rage Against The Machine. Ce n'est pas un album dont je suis totalement fana, je m'en suis même un peu lassé depuis quelques années, mais ça reste un excellent album dans son genre, la new-wave alors naissante (l'album date de 1979, on disait alors post-punk). C'est le premier album de Gang Of Four, on groupe anglais devenu culte, et plus particulièrement leur album. Il ne s'est pas vendu à des kilotonnes d'exemplaires à sa sortie, cet Entertainment ! au titre bien cynique (vous verrez pourquoi), mais il est devenu le fer de lance d'une future nouvelle génération, des artistes musicaux tels que Michael Stipe (chanteur de R.E.M.), Flea (bassiste des Red Hot Chili Peppers) ou Kurt Cobain (qu'on ne présente plus), se sont tous plus ou moins inspirés, à des degrés divers, de ce groupe qui ne mâchait absolument pas ses mots et ne recherchait pas la compromission. Rien que la pochette donne le ton, rouge sang, agressif, avec ses cases de BD situationnistes (les deux leaders du groupe, Andy Gill - guitariste - et Jon King - chanteur - étudiaient le situationnisme à l'Université de Leeds, là même où le groupe fut crée) dénonçant la mainmise des Blancs sur les Indiens d'Amérique, ou la société de consommation (verso de pochette, plus bas). Le nom du groupe lui-même est sans équivoque, la Bande des Quatre (traduction du nom du groupe, évidemment) était un groupuscule fondé, après la mort de Mao, par la veuve de celui-ci et trois autres fidèles, et qui a tenté de reprendre le pouvoir par un putsch ayant raté son coup (la veuve de Mao est par ailleurs morte en prison).

115113138-2

Verso de pochette vinyle

Bref, un nom de groupe inspiré d'un groupuscule d'extrême-gauche chinois maoïste, une pochette agressive et sans concessions, ne manquerait plus que les chansons soient, elles aussi, de ce tonneau. Et elles le sont, elles le sont ! Entertainment ! regorge de critiques en tous genres sur la société de l'époque. Notamment. Voir Ether, qui parle notamment des SCS, les Special Category Status, prisonniers politiques en Irlande du Nord (les membres de l'IRA arrêtés par la police du Royaume-Uni) ; 5:45, qui dénonce la manière dont les médias parlent des actes maoïstes et de guerilla urbaine, les faisant passer pour de vulgaires terroristes ; At Home He's A Tourist critique la société prolétarienne, l'Homme n'est plus rien, même chez lui il ne se sent plus chez lui ; I Found That Essence Rare semble critiquer le nucléaire ; Not Great Men dénonce la fameuse (et ancienne, popularisée par Thomas Carlyle vers 1840)  théorie des Grands Hommes (parmi lesquels Napoléon, Mahomet, Shakespeare ou Martin Luther), déjà bien critiquée avant la chanson. D'autres chansons ont des sujets plus classiques, comme les relations amoureuses, mais dans Damaged Goods, qui parle de ça, justement, les paroles bien sournoises transforment l'amour en fiel : Your kiss so sweet/Your sweat so sour/Sometimes I'm thinking that I love you/But I know it's only lust... Une autre chanson, Guns Before Butter, semble tirer son titre d'une citation de Hermann Goering, fameux Nazi : Guns will make us powerful ; butter will only make us fat ("les fusils nous rendent puissants ; le beurre ne fera que nous rendre gros"), mais l'expression ayant donné son titre à la chanson semble plus ancienne que ça...

03295gangof41-540x360

Féroce, sans doute un peu trop violemment engagé à la gauche de la gauche, un peu trop agressif, Entertainment ! est mis à part ça un régal de new-wave sans claviers (le groupe n'en avait pas besoin pour sonner comme ils le voulaient, Andy Gill voulait absolument faire sonner sa guitare de la manière la plus criarde possible, sans doute pour montrer aux gens qu'ils n'avaient pas beaucoup de moyens et en étaient fiers ; ils ont quand même été signés chez EMI, fallait le faire), rempli de chansons vraiment bluffantes : Damaged Goods et sa basse tuante, Anthrax (qui s'appelait Love Like Anthrax à la base), At Home He's A Tourist, Return The Gift, Natural's Not In It qui sera utilisé, il y à quelques années, pour une publicité Microsoft pour le Kinect, Not Great Men et sa connection insensée entre la basse et la guitare (Flea, des Red Hot Chili Peppers, assume : rien que ce morceau contient son futur jeu de basse)... Une petite poignée de chansons moins marquantes (Contract, Glass), mais rien de grave. Le seul reproche que je peux faire à ce disque, c'est son trop fort engagement politique, un engagement qui, de plus, leur causera des soucis, car vraiment très à l'extrême-gauche, trop sans doute. Un groupe de rock maoïste et inspiré par le situationnisme, forcément, chez certains, ça peut coincer !

FACE A

Ether

Natural's Not In It

Not Great Men

Damaged Goods

Return The Gift

Guns Before Butter

FACE B

I Found That Essence Rare

Glass

Contract

At Home He's A Tourist

5:45

Anthrax